NOUVELLES
22/03/2016 06:28 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Anne-Marie choisit d'accueillir la mort plutôt que de la combattre

MONTRÉAL — Toujours interpellée par tout ce qui a trait à la vie, ses bonheurs, ses surprises et parfois sa fragilité, l'animatrice Marcia Pilote a voulu soutenir Anne-Marie, son amie de toujours, et partager avec elle la terrible épreuve d'une mort annoncée.

Janvier 2015. Anne-Marie, qui combat le cancer depuis deux ans, apprend que ses jours sont comptés, la médecine lui donne tout juste six mois à vivre. À 52 ans, mère de quatre enfants, elle refuse de se battre pour gagner un peu de temps car c'est tout ce que la chimio réussira à faire. Elle décide donc de vivre chaque heure de sa vie le plus intensément possible. Passionnée de chevaux, elle oublie complètement la maladie en prenant soin d'Auguste. Elle initie même Marcia au plaisir de l'équitation. Conditionnée à mourir, Anne-Marie fait ses adieux à tout ce qu'elle aime tout en vivant ces instants de bonheur qui, quelle chance, outrepassent les six mois prévus.

Une douleur la ramène à l'hôpital et un examen révèle que, pour l'instant, il n'y a plus trace de cette masse envahissante quelques mois plus tôt. Voilà un an qu'elle s'apprête à mourir et apprend qu'elle devra peut-être vivre. Quel choc! Et quelle surprise pour les deux amies. Prudente, Anne-Marie n'ose pas se réjouir trop vite sachant que la vie réserve parfois de ces surprises. «La mort m'a dit», le mercredi 30 mars, 20h, à RDI.

Téléromans: fin de saison à TVA

Ils nous tiennent compagnie depuis l'automne et l'arrivée du printemps nous console de devoir nous en séparer. Cette semaine, les personnages vivent leur dernière tranche de vie de la saison 2015-2016 et émotions, coups d'éclat, surprises seront sans doute au rendez-vous pour nous laisser en appétit comme le veut la coutume.

Sauf que dans le cas de «Yamaska», nous assisterons à une finale. Après sept saisons, les familles Brabant, Carpentier et Harrison seront réunies pour le mariage d'Hélène (Anne-Marie Cadieux) et Étienne (Patrick Labbé), et les auteurs Anne Boyer et Michel D'Astous ont pris soin d'imprégner cette finale de beaucoup d'émotions, le lundi 28 mars, 20h. Le mardi 29 mars, 21h, à «O'», Jean-Sébastien (Sébastien Roberts) ayant avoué sa faute, Louisa (Marilyse Bourke) lui pardonnera-t-elle? Josée (Lynda Johnson) a une proposition pour Charles (Stéphane Demers) et un drame guette Samuel (Guy Nadon) et Jacqueline (Marie Tifo).

Enfin, à «Au secours de Béatrice», le mercredi 30 mars, 20h, une nouvelle vie débute pour Béatrice, animée d'une énergie à toute épreuve. Cependant, Benoît (Gabriel Sabourin), qui vient d'emménager chez Lucie (Marie Turgeon), fait une révélation à Béatrice qui l'ébranle.

Fier descendant du grand-père?

À Historia, on a lancé un défi à quelques fières personnalités du monde artistique les invitant à démontrer s'ils ont les ressources physiques voulues pour accomplir des exploits réalisés par leur grand-père dans le passé. Gildor Roy, le premier à tenter sa chance, revient dans la forêt du Témiscamingue par une journée polaire de février. Il tentera de surpasser le record de son grand-père, Philippe Roy, en abattant des arbres de 4 tonnes à bras, le mercredi 30 mars, 21h. Puis, dans les semaines suivantes, Vincent Graton, Jean-François Breau, Réal Béland et Mario Jean répondront à l'invitation de «Fais un homme de toi».

Depuis trois ans, Martin Matte n'a cessé de nous houspiller en nous faisant vivre «Les Beaux Malaises» et nous nous sommes amusés de cet «inconfort» hebdomadaire, si bien qu'en 2014 et 2015, l'auteur a raflé sept Gémeaux au total. Mais il semblerait qu'il n'y aura pas de quatrième saison, l'auteur désirant passer à autre chose. Le mercredi 30 mars, 21h, TVA diffuse donc un tout dernier épisode, qui regroupera les meilleurs moments de l'ensemble de l'œuvre.

Il semblerait qu'Henri III était un tendre. Est-il l'initiateur du port de boucles d'oreilles? En tout cas, il en portait déjà au XVIe siècle. Même s'il n'était pas de taille à mettre un terme aux guerres de religion, il aura tout de même fait exécuter le chef des ultracatholiques. Et lors de périodes plus sereines, il aura institué l'étiquette de cour et propagé l'usage de la fourchette en France. Il n'avait que 38 ans lorsqu'un moine fanatique l'a poignardé à mort. «Secrets d'Histoire / Et si Henri III n'était pas si mignon?», le lundi 4 avril, 20h, à TV5.

À RADIO-CANADA: La saison s'achève et une nouvelle vie débute pour les membres de la famille «Parent», alors que la maison est vendue, parents et enfants quittent le nid et s'apprêtent à entreprendre une nouvelle étape de leur vie, le lundi 28 mars, 19h30. C'est également le dernier épisode pour «L'auberge du chien noir», le même soir, 20h. Le mardi 29 mars, 20h, à Lietteville, «Unité 9» verrouille ses portes pour l'été et, à 21h, la vie reprend son cours après les funérailles de Jacques (Gilles Renaud) à «Mémoires vives». Andrée (Dominique Quesnel) reçoit une visite qui la bouleverse et Nicolas (Patrick Drolet) devra choisir entre Karine (Catherine Trudeau) et Maria (Ariane Castellanos). La série «Ruptures» s'achève sur la séparation d'Ariane (Mélissa Désormeaux-Poulin) et Étienne (Vincent-Guillaume Otis), qui exige sa part du condo pendant que se joue le sort de la petite Jade, dont les parents rencontrent le psychologue Marcel Landry (Jacques Allard), le mercredi 30 mars, 21h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: En rediffusion, on peut voir ou revoir «Raymond Gravel, un sacré curé!», documentaire sur le prêtre décédé en août 2014, qui livrait l'essentiel de sa foi, de ses pensées et de ses positions, le jeudi 31 mars, 20h10. Le vendredi 1er avril, 19h31, on rediffusion «De garde 24/7», la série qui suit le travail et l'implication des médecins affectés à l'urgence.

À ARTV: Les albums de Mika se vendent par millions. Ses compositions circulent partout dans le monde. Le vendredi 1er avril, 19h, on le retrouve en Italie, accompagné d'un orchestre symphonique, interprétant ses succès dans un spectacle intitulé «Mika Sinfonia Pop».

À UNIS: La soirée de ce dimanche est consacrée au cinéma des Premières Nations. Précédant les courts métrages, le documentaire «Rencontre», à 20h, se penche sur la démarche de jeunes autochtones qui parcourent le sentier des Jésuites, 310 km, tel un chemin de Compostelle, en quête de leurs ancêtres ou par défi personnel. Suivent, à 21h, les Dimanches courts métrages réalisés grâce à la participation du Wapikoni mobile, et s'ajoute à 22h, le long métrage «3 histoires d'Indiens», de Robert Morin, qu'on suit durant quatre saisons et qui révèlent la nature de la nouvelle génération, plus entreprenante que celle de leurs parents.

À EXPLORA: «Trauma en brousse» démontre l'importance que des vétérinaires se rendent sur place pour soigner des animaux tel qu'un gorille à qui on a dû amputer un bras endommagé par une balle. Depuis, son poignet le faisait terriblement souffrir. On a dû opérer un éléphant dont la patte risquait de s'infecter et finir par le tuer, à cause d'une balle impossible à extraire. Puis on a déjoué la vigilance d'une maman de jumeaux panda qui ne pouvait s'occuper que d'un seul de ses petits. Le personnel médical a su contourner ses limitations. Le mardi 29 mars, 18h.