NOUVELLES
22/03/2016 08:11 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Afrique du Sud: analyse d'un débris pour déterminer s'il a un lien avec le vol MH370

Un débris découvert sur une plage sud-africaine va être analysé pour déterminer s'il pourrait appartenir au vol MH370 de Malaysia Airlines disparu il y a deux ans, ont indiqué mardi les autorités locales, après deux découvertes similaires au Mozambique voisin.

Le dernier débris non identifié a été trouvé sur une plage près de Mossel Bay, une petite ville du sud de l'Afrique du Sud, dans la province du Cap Occidental, a précisé à l'AFP l'Autorité sud-africaine de l'aviation civile (Sacaa).

"Les dispositions nécessaires sont en train d'être prises pour récupérer et étudier le débris. S'il appartient à un avion, il sera remis aux autorités malaisiennes", a-t-elle ajouté, sans préciser quand le fragment avait été découvert.

Mossel Bay se trouve à plus de 2.000 km au sud de Vilankulo, station balnéaire du Mozambique où un touriste américain a récemment trouvé un débris d'avion de 57 cm sur 90 cm portant l'inscription "No Step" (ne pas marcher dessus).

A la suite de cette découverte, un adolescent sud-africain a révélé avoir trouvé une pièce d'un mètre de long, encore au Mozambique, pendant ses vacances en famille en décembre.

Ces deux morceaux ont été remis aux autorités australiennes pour être analysés et déterminer s'ils appartiennent ou non au vol MH370.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines s'était volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord. Il s'agit de l'un des plus grands mystères de l'aviation civile.

Pour le moment, un fragment d'aile retrouvé en juillet sur l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien, et appartenant selon les autorités malaisiennes et la justice française à l'avion disparu, est la seule preuve qu'il s'est écrasé. Mais cet élément n'a apporté aucune réponse sur les circonstances de la disparition.

sk/bed/cpb/sba