NOUVELLES
20/03/2016 17:55 EDT | Actualisé 20/03/2016 19:33 EDT

Affaire Jutra: «Je me disais que ça allait un jour nous rebondir sur le nez» - François Dompierre

François Dompierre, qui recevait dimanche le trophée-hommage au Gala du cinéma québécois, n’a pas été étonné outre mesure des allégations de pédophilie envers Claude Jutra, qui ont été soulevées dans la biographie du défunt cinéaste signée par l’auteur Yves Lever. Autres temps, autres mœurs, fait valoir l’artiste que le milieu du septième art honorait.

«Je me disais toujours que ça allait un jour nous rebondir sur le nez, a déclaré sans ambages le grand compositeur et musicien, sur le tapis rouge précédant la cérémonie animée par Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance. Ce sont des faits qui étaient largement connus. Mais on ne connaissait pas les détails… À notre époque, c’était connu, mais ce n’était pas perçu de la même façon.»

Est-ce à dire que l’entourage de Jutra savait que ce denier entretenait des relations intimes avec des enfants?

«Non, a nuancé François Dompierre. C’est ça. On ne connaissait pas les détails…»

«La personne incriminée n’est pas là pour se défendre, non plus, a continué le créateur. Bien sûr, il y a de fortes présomptions. Mais il y a 100 000 personnes qui accusent, et pas une personne pour défendre. C’est un peu délicat. C’est un peu gênant. Ça me gêne toujours.»

«Je ne dis rien d’autre, a ajouté l’homme. Je dis que les allégations sont graves et qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Mais il faudrait quand même avoir l’avis de la personne accusée…»

François Dompierre remet aussi en question le choix de Québec Cinéma d’avoir renommé le Gala des Jutra. Le titre Gala du cinéma québécois doit, pour l’instant, demeurer temporaire et être changé d’ici l’an prochain, mais aucune décision officielle n’a encore été annoncée.

«On a débaptisé les Jutra, mais il faudrait peut-être qu’on débaptise beaucoup d’autres salles, à ce compte-là aussi. Des salles de concert, des endroits, des concours, des ci, des ça… Il y a toujours un cadavre dans le placard quelque part! Là, ç’a été celui-là. C’est un peu dommage. Ça m’a attristé. C’est toujours un peu risqué, de donner le nom de quelqu’un…», a lancé François Dompierre, qui dit avoir «très, très bien connu» Claude Jutra.

LIRE AUSSI

>>« La Passion d’Augustine » triomphe au Gala du cinéma québécois

>>Gala 2016: toutes les photos du tapis rouge

>>Gala du cinéma: Les films coup de cœur des artistes

>>Des artistes réagissent à l'affaire Jutra

>>Le nouveau trophée ne fait pas l'unanimité

>>Affaire Jutra: «Je me disais que ça allait un jour nous rebondir sur le nez» - François Dompierre

>>Les tenues préférées de la rédaction

>>Qui portait quoi sur le tapis rouge?