NOUVELLES
19/03/2016 12:46 EDT | Actualisé 19/03/2016 12:46 EDT

Un soldat américain tué dans le nord de l'Irak

Ben Birchall/PA Archive
Some of the last British troops head towards the flight line as they prepare to leave Camp Bastion, Helmand Province, Afghanistan, as UK and Coalition forces carry out their Tactical Withdrawal finally leaving the base and handing it over to Afghan National Army.

BAGDAD - Un soldat de la coalition dirigée par les États-Unis en Irak a été tué, samedi, par le feu ennemi dans le nord du pays, a annoncé le Pentagone dans un communiqué.

La victime est un Américain stationné à la base de Makhmour près de Mossoul, une ville détenue par le groupe armé État islamique (ÉI), a révélé un représentant des autorités américaines à l'Associated Press sous le couvert de l'anonymat.

Le représentant a ajouté que le militaire avait péri durant une attaque "indirecte" à la roquette.

Deux commandants irakiens de la base ont aussi rapporté une attaque à la roquette, samedi, mais nié qu'il y avait eu des morts ou des blessés.

La coalition a indiqué que ce type d'assaut avait augmenté depuis que les troupes irakiennes de Makhmour avaient commencé à préparer une offensive contre Mossoul.

Le dernier décès d'un soldat américain en Irak remonte à octobre 2015.