NOUVELLES
19/03/2016 00:24 EDT | Actualisé 19/03/2017 01:12 EDT

Irak: nouvelle offensive contre l'EI dans la province d'Al-Anbar

Les forces irakiennes appuyées par l'aviation ont lancé une vaste offensive pour reprendre la ville de Hit dans la province d'Al-Anbar au groupe jihadiste Etat islamique (EI), a indiqué samedi un commandant.

L'opération contre Hit, située à 145 km à l'ouest de Bagdad, implique des forces de la police, de l'armée et des combattants des tribus locales, dirigés par le service d'élite antiterroriste.

"Une vaste opération a été lancée pour libérer Hit et Koubaissa", à quelques km plus à l'ouest, a déclaré à l'AFP le général Ali Ibrahim Daboun, un responsable du Commandement conjoint des opérations qui supervise, en collaboration avec les Etats-Unis, la lutte antijihadistes.

Il a indiqué que les forces de sécurité et les combattants tribaux avaient repris une cimenterie à l'ouest de Koubaissa où ils ont hissé le drapeau irakien.

"Des membres du gang terroriste EI ont fui vers le centre-ville", a indiqué à l'AFP un responsable local Malallah al-Obeidi.

Dans le cadre de cette opération, l'aviation irakienne et celle de la coalition internationale menée par les Etats-Unis fournissent un soutien aérien aux troupes au sol, selon le général Daboun.

Après avoir repris en février à l'EI Ramadi, chef lieu d'Al-Anbar, les forces irakiennes se sont donné pour objectif la reprise de Hit, à une trentaine de km plus au nord-ouest.

L'ONU a indiqué jeudi être "très préoccupée" par le sort d'environ 35.000 personnes ayant fui dernièrement leur domicile dans cette région où les combats opposent forces irakiennes à l'EI.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a indiqué vendredi que des milliers d'autres déplacés étaient coincés à l'ouest de Ramadi dans des secteurs où ils avaient difficilement accès à une aide humanitaire.

L'organisation a dit qu'elle avait pu fournir de l'aide pour la première fois vendredi à quelque 12.000 personnes.

"Un accès renouvelé est crucial pour aider des milliers d'autres personnes qui ont besoin d'une aide humanitaire urgente", a indiqué Katharina Ritz, chef de la délégation du CICR en Irak.

L'EI a perdu du terrain face à l'armée irakienne ces derniers mois mais continue de contrôler de vastes régions d'Irak conquises lors d'une offensive fulgurante en juin 2014.

IL contrôle toujours de nombreux secteurs de la province d'Al-Anbar, dont la grande ville de Fallouja, située à 50 km de Bagdad.

str-jmm/vl/tp