NOUVELLES
19/03/2016 07:13 EDT | Actualisé 20/03/2017 01:12 EDT

Finales - Fanara-Shiffrin, les victoires des extrêmes

La victoire a réuni samedi deux extrêmes aux finales de St Moritz: le géantiste français Thomas Fanara, à son premier succès en Coupe du monde de ski alpin à bientôt 35 ans, et la jeune Américaine Mikaela Shiffrin, née pour gagner en slalom.

Fanara n'oubliera pas cette première fois, accompagné sur le podium par ses compatriotes Alexis Pinturault et Mathieu Faivre, de plus de dix ans ses cadets.

Dans la discipline école, la France n'avait pas été à pareille fête depuis la fin des années 60 et les début de la Coupe du monde.

"Sans en faire une obsession, je l'attendais cette victoire. Je fais mon job, je donne mon maximum et voilà. Trois Français sur le podium, c'est une belle manière de remercier tout le staff. En géant, ça s'est toujours bien passé cette saison. Il y en avait toujours un pour tenir le podium", a rappelé le Haut-Savoyard.

C'est d'ailleurs lui qui avait donné le ton en terminant deuxième du géant d'ouverture, le 25 octobre 2015 à Sölden (Autriche), à 15/100e de l'Américain Ted Ligety.

"Cette fois, les centièmes sont de mon côté (2 et 14/100e aux dépens de Pinturault et Faivre). Aujourd'hui, je n'ai vraiment pas envie de penser aux moments difficiles, aux blessures, mais de profiter", a souligné le vainqueur.

Depuis 2010, Fanara avait totalisé dix podiums, après avoir déjà surmonté une blessure à chaque genou.

Emulation

"Ce n'est pas mon genre, mais il est difficile de dire qu'on n'est pas la meilleure équipe du monde. Le secret? A l'entraînement, on ne triche pas, on se donne à 100 % les uns les autres. Ca nous permet de nous donner beaucoup de repères, chacun de repousser nos limites", a remarqué le skieur de Praz-sur-Arly, près de Megève.

Même l'Autrichien Marcel Hirscher a salué chapeau bas ces Français "incroyables et impressionnants".

Cinquième à 92/100e, le Salzbourgeois était assuré du petit globe de la discipline et surtout d'un cinquième gros globe de cristal consécutif -un record-.

Mikaela Shiffrin, 21 ans, a pour sa part poursuivi son récital en slalom, reléguant ses plus proches adversaires à plus de deux secondes sur une piste proposant un long plat d'entrée.

La double championne du monde (2013/2015) et médaillée d'or olympique a dominé la Slovaque Veronika Velez-Zuzulova et la Suédoise Frida Hansdotter. Un travail ordinaire pour la prodige du Colorado, qui compte désormais 20 succès sur le circuit majeur, dont 19 en slalom. Dans sa discipline de prédilection, elle est invaincue depuis février 2015 et a remporté les cinq épreuves disputées cette saison.

Pourtant, l'Américaine n'a pu ajouter un quatrième petit globe d'affilée à sa collection, le trophée étant l'apanage de Hansdotter. Blessée à un genou entre décembre et février Shiffrin a en effet manqué cinq slaloms.

"Je suis contente parce que j'ai été capable de bien skier et de gagner un autre slalom. Tout en étant contente pour Frida, je ne peux m'empêcher d'avoir un petit pincement au coeur", a-t-elle expliqué.

asc/adc