NOUVELLES
19/03/2016 07:51 EDT | Actualisé 20/03/2017 05:12 EDT

Colombie: environ 230 000 enfants affectés par la guerre depuis trois ans

Reuters

Les hostilités en Colombie ont déplacé ou affecté la vie d'un quart de million d'enfants depuis le début il y a trois ans des pourparlers de paix entre le gouvernement de Bogota et la rébellion des Farc, a annoncé samedi l'Unicef.

Si les négociations de paix colombiennes ont réussi à faire reculer le niveau de violence dans ce pays, elles n'y ont pas mis fin, rappelle ce rapport du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Depuis trois ans, plus de 230 000 enfants ont été déplacés par les violences, 75 tués et 180 blessés tandis qu'un millier d'autres enfants ont été recrutés ou exploités par des milices, selon ce rapport.

"Alors que les négociations de paix se poursuivent pour mettre un terme à un demi-siècle de guerre en Colombie, il est crucial de faire de la protection et des intérêts des enfants une priorité", a déclaré Roberto De Bernardi, chef de l'Unicef pour ce pays.

"Aucun enfant en Colombie aujourd'hui ne sait ce que veut dire de vivre dans un pays en paix", a-t-il rappelé dans un communiqué.

Engagés depuis novembre 2012 dans des négociations visant à mettre fin au conflit le plus ancien d'Amérique latine, le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont admis récemment qu'ils ne seraient pas en mesure de signer un accord de paix final à la date du 23 mars, comme ils s'y étaient initialement engagées.

Si les Farc observent depuis juillet un cessez-le-feu unilatéral, ce n'est pas le cas de l'ELN, deuxième guérilla du pays qui maintient son offensive contre le gouvernement de Bogota.

Voir aussi:

Galerie photo Portraits d'enfants syriens aidés par l'Unicef Voyez les images