DIVERTISSEMENT
19/03/2016 01:52 EDT | Actualisé 19/03/2016 01:55 EDT

Album «La voix IV» : une «playlist» de tous les styles

Facebook

Les quelque 2,5 millions de téléspectateurs qui se gavent chaque semaine des prestations de La voix n’auront pas à attendre la fin de la saison pour se procurer l’album dérivé de l’émission, comme c’était le cas les années précédentes.

Constatant l’engouement du public pour les prouesses vocales de la nouvelle cohorte de participants, la maison de disques Productions J a décidé de graver tout de suite une collection de quelques-unes des chansons qui ont rayonné à La voix depuis janvier. L’album La voix IV est disponible depuis vendredi.

«On voyait bien que les 24 finalistes qui s’en allaient aux directs étaient tous de calibre à enregistrer une chanson sur un album, indique Stéphane Laporte, concepteur de la populaire émission et directeur artistique du disque. Cette année, c’est un grand cru en fait de talents. On voulait que ça fasse partie de l’expérience de La voix pour les candidats. Un peu comme à Star Académie, où l’album sortait pendant la diffusion.»

L’opus La voix IV est une généreuse compilation double de 25 morceaux, réalisée par un David Laflèche dont Stéphane Laporte ne cesse de vanter le génie, et où se retrouvent notamment l’hymne des coachs, Quand la musique est bonne, 18 pièces interprétées lors des auditions à l’aveugle, deux mélodies des duels, un air des chants de bataille, ainsi que trois titres inédits.

Chaque candidat qui a traversé avec succès les paliers des auditions à l’aveugle, des duels et des chants de bataille, et qui défendra sa place au cours des directs, à compter de demain, a son nom sur la galette. We are the champions, d’Yvan Pedneault, I’m on fire, de Ryan Kennedy, Nella Fantasia, de Sophia-Rose Boulanger, Mes blues passent pu dans’porte, de Stéphanie St-Jean, I’ll come running back to you, de Shy Shy Schullie, Rien ne sert de courir, d’Elie Haroun, Hallelujah (J’ai tant besoin de toi), de David Latulippe : les adeptes ont déjà de quoi se remémorer de bons souvenirs.

«C’est comme un best of de la première partie de la saison. Cet album, pour nous, c’est une playlist, la playlist de La voix. On passe d’un style à l’autre. On a du reggae avec Hotel California, de Soran Dussaigne, jusqu’à La voix humaine, de Lou-Adriane Cassidy, et Dream On, de Travis Cormier. C’est la troisième année qu’on fait un album de La voix, et c’est de loin celui dont on est le plus fiers. C’est l’album des rassemblements, et tous les styles sont bien représentés, par des artistes intègres et passionnés», résume Stéphane Laporte.

On ne prévoit toutefois pas, pour l’instant, d’événement de lancement d’envergure permettant aux admirateurs de rencontrer leurs nouvelles idoles, comme Productions J en a souvent orchestré dans le passé ; on préfère laisser les chanteurs se préparer en vue des quarts de finale qui s’amorcent. On concocte d’ailleurs de fastueux spectacles de variétés pour les dimanches à venir. Demain, Karim Ouellet ira pousser la note sur le grand plateau mené par Charles Lafortune, tandis que dimanche prochain, le 27 mars, c’est le toujours adoré Mika qui rendra visite aux aspirants.

Rampe de lancement

Les décisions prises à La voix, qu’il s’agisse de celles des coachs ou de celles statuées par le public, sont rarement unanimes. Une réalité qui se reflète sans équivoque sur les réseaux sociaux. Ainsi, les partisans d’une Patricia Bernier, d’une Rafaëlle Lafrance ou d’un Thomas Argouin, par exemple, seront peut-être déçus que la voix de leur chouchou ne figure pas sur l’album La voix IV.

Stéphane Laporte le reconnaît : autant Pastel Soucy-Gagné que Sophia Bel et combien d’autres auraient mérité de prendre part à l’enregistrement. Or, ce n’est que partie remise pour les évincés, croit fermement le grand manitou de La voix. Parlez-en à un certain Yoan, gagnant de l’édition 2014, dont le premier album solo s’est distribué à plus de 120 000 exemplaires, et qui se produira nulle part ailleurs qu’au Centre Bell le 2 avril.

«Maintenant, ils sont lancés, expose Stéphane Laporte. Ça ne fait que commencer pour tout le monde. C’est juste que, dans la compétition, au final, il y a une voix qui gagne. Quand les artistes quittent La voix, le principal, pour eux, est réalisé : ils ont été découverts, il y a des gens qui trippent sur eux et qui vont les suivre dans leur carrière. On le voit avec Alexe Gaudreault, qui est partie aux quarts de finale, et qui est maintenant numéro 1 dans les palmarès avec sa chanson Placebo.»

«C’est ce qui est bien avec La voix, c’est une rampe de lancement. Et on est une famille, on se recroise souvent. On garde toujours le contact avec les candidats».

Est-il trop tôt pour prédire tout de suite l’issue de l’édition 2016 du concours? Assurément, estime Stéphane Laporte. Ne concluons donc pas immédiatement que la tempête de la «Travis Mania» balaiera tout sur son passage!

«Il faut toujours faire attention, prévient Stéphane Laporte. Ça se décide beaucoup pendant les directs. 100 personnes sont venues faire les auditions à l’aveugle, 48 ont été choisies ; il y a ensuite eu les duels, les chants de bataille, et on est rendus à 24 personnes. Toutes ces étapes ont été franchies selon les critères des coachs. À partir de dimanche, les gens à la maison vont voter, et c’est là qu’on va connaître le pouls du public, qu’on va voir la tendance.»

«Il faut attendre les directs avant de dire que la tendance se maintient!»

L’album La voix IV est en vente en magasin et sur iTunes. L’émission est diffusée le dimanche, à 19h30, avec deux spéciaux en semaine, le lundi et le jeudi, aussi à 19h30, à TVA.

VOIR AUSSI :

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Pré-auditions de La Voix Junior Voyez les images