NOUVELLES
18/03/2016 13:10 EDT | Actualisé 19/03/2017 01:12 EDT

Une journée calme, un air de printemps, Obama joue au golf

Barack Obama a profité vendredi d'un agenda pour une fois particulièrement dégarni et de l'air de printemps qui règne sur Washington, où la floraison des cerisiers est imminente, pour goûter aux joies du golf avant de s'envoler pour Cuba dimanche.

La président américain a quitté la Maison Blanche en milieu d'après-midi pour aller jouer sur la base militaire d'Andrews, dans le Maryland, où il a ses habitudes.

Si M. Obama est un grand adepte du golf, qu'il pratique assidument le week-end dès que le temps le permet, mais aussi durant ses vacances à Hawaï ou sur l'île huppée de Martha's Vineyard (Massachusetts), il est rarissime qu'il joue en semaine.

Le niveau de golf du président américain est entouré d'un relatif mystère, ses partenaires - conseillers, amis - se montrant tous extrêmement discrets sur le sujet.

Interrogé un peu plus tôt sur l'absence notable du moindre événement dans l'agenda présidentiel ce vendredi, Josh Earnest, porte-parole de l'exécutif américain, en avait profité pour décocher une flèche au Premier ministre israélien avec lequel M. Obama entretient des relations notoirement tendues.

"Cette journée devait initialement être consacrée à la visite du Premier ministre Netanyahu à la Maison Blanche...", avait-il expliqué.

La Maison Blanche avait annoncé début mars, sur un ton courroucé, que M. Netanyahu avait sollicité une rencontre avec M. Obama, qui avait été fixée au 18 mars, avant de ne finalement pas donner suite.

jca/bdx