NOUVELLES
18/03/2016 14:22 EDT | Actualisé 19/03/2017 01:12 EDT

Mondiaux-2016 en salle - 2e journée: Eaton déjà seul au monde, Powell fulgurant

Le roi des épreuves combinées, l'Américain Ashton Eaton, est bien parti pour remporter un troisième titre mondial consécutif en salle, tandis que le Jamaïcain Asafa Powell a frappé fort sur 60 m lors de la session du matin de la 2e journée des Mondiaux-2016 de Portland, vendredi.

Eaton a dominé les deux premières épreuves de l'heptathlon, le 60 m et le saut en longueur, et dispose déjà, avec ses 2032 points, d'une solide avance sur son premier poursuivant, l'Ukrainien Oleksiy Kasyanov (1865 pts).

Il a débuté la journée en signant le meilleur chrono sur 60 m en 6 sec 81/100e, à seulement 2/100e de son record personnel.

"J'ai eu l'impression d'être un peu lent, pourtant", a souligné Eaton, qui a remporté les cinq derniers grands rendez-vous mondiaux (deux titres mondiaux en salle en 2012 et 2014, deux sacres planétaires en plein air en 2013 et 2015, une médaille d'or olympique en 2012).

Eaton, natif de Portland, a ensuite accru son avance grâce à ses 8,08 m à la longueur, à huit centimètres de son record personnel en salle.

"Depuis quelque temps, j'avais du mal à la longueur, à l'entraînement et en compétition, mais, ce matin, j'ai réussi à me lâcher", s'est félicité le détenteur des records du monde du décathlon (9045 points) et de l'heptathlon (6645 points).

- Collins, 3e temps à 39 ans -

Eaton suivait également avec attention le pentathlon dames, où son épouse, la Canadienne Brianne Theisen-Eaton, tente de décrocher sa première couronne mondiale.

La vice-championne du monde 2013 et 2015 occupe, après deux des cinq épreuves (60 m haies et hauteur), la première place (2161 pts), mais reste sous la menace des Ukrainiennes Anastasiya Mokhnyuk (2145 pts) et Alina Fodorova (2109 pts), voire de l'Américaine Kendell Williams (2100 pts).

L'autre temps fort de la matinée était l'entrée en lice des sprinteurs, et notamment d'Asafa Powell.

Le Jamaïcain, meilleur chrono des engagés (6.49), a remporté sa série en 6.44, meilleure performance mondiale de l'année, 10e chrono de l'histoire et nouveau record personnel.

"Je suis prêt pour ce rendez-vous, je suis venu pour courir vite, j'ai retrouvé mon meilleur départ", s'est-il félicité.

L'ancien détenteur du record du monde du 100 m, âgé de 33 ans, tentera dans la soirée de vendredi de décrocher le premier titre mondial en individuel de sa carrière.

Il lui faudra devancer Kim Collins, auteur à 39 ans du troisième chrono des séries avec ses 6 sec 56/100e, le Britannique James Dasaolu (6.59), le Chinois Xie Zhenye (6.55) ou encore la jeune garde américaine Trayvon Bromell (6.57) et Marvin Bracy (6.57).

jr/pel