NOUVELLES
18/03/2016 09:42 EDT | Actualisé 19/03/2017 01:12 EDT

Migrants : la Bulgarie se prépare à renforcer ses frontières

Un important dispositif de forces de sécurité bulgares a été déployé vendredi à la frontière avec la Macédoine, dans la cadre d'un exercice conjoint destiné à pouvoir répondre à un afflux subit de migrants, a annoncé le ministère bulgare de la Défense.

Sofia et Skopje ont indiqué vouloir être prêts à faire face à tous les scénarios possibles, alors que plusieurs milliers de migrants restent bloqués à Idomeni, à la frontière gréco-macédonienne.

"Nous cherchons une meilleure coordination pour faire face à la crise migratoire", a déclaré le ministre bulgare de la Défense Nikolay Nentchev, qui a assisté à cet exercice en compagnie de son homologue macédonien.

La manoeuvre a mobilisé des forces de l'armée, de la gendarmerie et de la police, a constaté un photographe de l'AFP.

Il s'agit du deuxième exercice visant à dissuader passeurs et migrants organisé dans le sud-ouest de la Bulgarie en moins de deux semaines. Le 5 mars, Sofia avait déployé plus de 400 hommes à sa frontière sud avec la Grèce.

La Bulgarie craint notamment un afflux massif de migrants après la fermeture de "la route des Balkans" qui passait par la Grèce, la Macédoine et la Serbie, dont elle restait à l'écart.

La Bulgarie a par ailleurs érigé une clôture barbelée de 95 km à sa frontière Avec la Turquie (sud-est du pays), où quelque 2.000 policiers bulgares sont déployés.

Les dirigeants européens ont donné leur feu vert vendredi à un accord avec la Turquie prévoyant notamment le renvoi vers ce pays de tous les migrants arrivant sur les îles grecques, faisant craindre à Sofia un renforcement de la pression migratoire à ses frontières.

En 2015, près de 30.000 migrants arrivés de Turquie ont été enregistrés en Bulgarie et au moins autant ont transité clandestinement à travers le pays, selon les estimations.

vs/phs