NOUVELLES
18/03/2016 14:59 EDT | Actualisé 19/03/2017 01:12 EDT

Lula : "Nous n'allons pas accepter un coup d'Etat" au Brésil

L'ex-président brésilien Lula, nommé ministre cette semaine alors qu'il est soupçonné de corruption, a dénoncé vendredi devant une foule de partisans à Sao Paulo les attaques contre la gauche, en prévenant : "Nous n'allons pas accepter un coup d'Etat".

Ovationné par des dizaines de milliers de sympathisants dans le centre de la capitale économique brésilienne, Luiz Inacio Lula da Silva, en tee-shirt rouge, a pris la défense de son héritière politique, la présidente Dilma Rousseff, menacée de destitution.

rs-ka/pal/fjb