NOUVELLES
17/03/2016 20:31 EDT | Actualisé 18/03/2017 01:12 EDT

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en Asie après avoir nettement rebondi sous l'effet d'un dollar faible et des espoirs d'une baisse concertée de l'offre.

Vers 03H50 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril prenait 11 cents à 40,31 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne du brut, pour livraison en mai s'appréciait de deux cents à 41,56 dollars.

L'or noir, qui avait touché des plus bas de 13 ans en février, reprend des couleurs ces derniers temps, porté par les espoirs de voir les grands producteurs se mettre d'accord pour limiter l'offre.

Le Qatar a annoncé cette semaine que des pays producteurs de pétrole, membres et non membres de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), se réuniraient le 17 avril à Doha pour tenter de stabiliser la production et soutenir les prix du brut.

La réunion rassemblera 15 pays dont la production représente environ les trois quarts de l'offre mondiale.

La hausse des cours est aussi portée par la Réserve fédérale américaine, qui a fait preuve d'attentisme quant à la normalisation de sa politique monétaire. Ceci a eu pour conséquence d'affaiblir le dollar, ce qui profite au marché de l'or noir car les échanges y sont libellés en monnaie américaine et en deviennent donc plus intéressants pour les investisseurs.

L'augmentation des cours "est due à l'affaiblissement du dollar, qui semble toujours résulter de l'attentisme de la Fed", a déclaré Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures. "De plus, l'élan à la hausse continue de se faire sentir".

Mais pour Bernard Aw, analyste chez IG Markets à Singapour, cette situation ne devrait pas durer. "Les fondamentaux sont toujours à la baisse", à savoir une offre abondante face à une demande morose, a-t-il dit.

Jeudi à la clôture, le WTI, qui avait déjà pris plus de deux dollars la veille, a gagné 1,74 dollar à 40,20 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), un niveau où il n'avait plus terminé depuis décembre 2015.

A Londres, le Brent a avancé de 1,21 dollar à 41,54 dollars, sur l'Intercontinental Exchange (ICE), lui aussi au plus haut de l'année.

str/dan/ev/mba

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP