NOUVELLES
17/03/2016 20:00 EDT | Actualisé 18/03/2017 01:12 EDT

LE MONDE EN BREF DU VENDREDI 18 MARS

Voici le Monde en bref du vendredi 18 mars à 04h00 GMT:

BRUXELLES - Les dirigeants des 28 pays de l'UE ont finalisé une "position commune" pour un accord avec la Turquie censé stopper l'afflux de migrants vers l'Europe, a annoncé le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel à l'issue de la première journée d'un sommet européen.

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, doit présenter vendredi cette position au Premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

- Un accord entre l'UE et la Turquie arrêterait les traversées de migrants en mer Egée en "trois, quatre semaines", a estimé le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

RMEILANE (Syrie) - Les Kurdes de Syrie ont annoncé l'établissement d'une région fédérale dans les zones sous leur contrôle dans le nord du pays.

Le régime de Bachar al-Assad et l'opposition ont chacun rejeté cette décision interprétée comme un pas de plus vers l'autonomie.

GENEVE - A Genève, où se déroulent des négociations sur l'avenir politique de la Syrie, l'ONU et l'opposition ont abordé "en profondeur" le sujet de la transition, selon l'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura.

- Un groupe de travail humanitaire sous l'égide de l'ONU a soumis une proposition à la Syrie pour l'acheminement d'ici la fin avril d'aide à plus d'un million de Syriens assiégés.

MOSCOU - Le président russe Vladimir Poutine a prévenu que son armée pouvait, si nécessaire, redéployer ses avions "en quelques heures" en Syrie, d'où la majeure partie du contingent militaire russe doit être retirée d'ici deux à trois jours.

WASHINGTON - Le groupe Etat islamique (EI) est en train de commettre des génocides contre les chrétiens, les yazidis et les musulmans chiites sur les territoires qu'il contrôle en Syrie et en Irak, a jugé le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

L'exécutif américain, par la voix de son porte-parole Josh Earnest, a affirmé être prêt à coopérer "avec des efforts indépendants pour enquêter sur un génocide" en Irak et en Syrie commis par les jihadistes.

BRASILIA - Les députés brésiliens ont donné le coup d'envoi de la procédure de destitution de la présidente de gauche Dilma Rousseff, qui tangue au milieu d'une tempête politique majeure.

- Un juge de Brasilia a ordonné la suspension de l'entrée au gouvernement de l'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, qui a pris ses fonctions de chef de cabinet de Mme Rousseff.

Le gouvernement a fait appel de cette décision.

Des milliers de personnes ont continué de manifester contre Mme Rousseff à Sao Paulo et Brasilia.

WASHINGTON - La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques, quelques jours après que son dirigeant Kim Jong-un a ordonné des tests de têtes nucléaires, a affirmé un responsable américain de la Défense.

SANAA - Au moins 119 personnes dont 22 enfants ont péri dans des frappes de la coalition arabe sur un marché du nord du Yémen, un des bilans les plus lourds dans le conflit depuis près d'un an.

WASHINGTON - Les Etats-Unis ont salué la volonté de la coalition menée par l'Arabie saoudite de mettre fin à ses bombardements au Yémen.

LA HAVANE - Cuba a prévenu qu'aucun changement interne ne serait négocié avec les Etats-Unis, à trois jours d'une visite de Barack Obama sur l'île au cours de laquelle le président américain doit parler des droits de l'homme.

La Havane a libéré et autorisé le départ aux Etats-Unis de quatre dissidents incarcérés, en "cadeau" au président américain, a-t-on appris auprès de l'opposition illégale cubaine.

CARACAS - Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé qu'il se rendrait à Cuba vendredi, deux jours avant M. Obama.

CONAKRY - Deux personnes d'une même famille sont décédées du virus Ebola dans le sud-est de la Guinée, les deux premiers cas signalés dans ce pays depuis que l'épidémie y a été déclarée finie le 29 décembre, a annoncé le gouvernement guinéen.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait proclamé peu avant l'arrêt présumé de "toutes les chaînes de transmission initiales" de l'épidémie en Afrique de l'Ouest.

KARACHI (Pakistan) - L'ancien dirigeant militaire Pervez Musharraf a quitté le Pakistan, au lendemain de la levée par la Cour suprême de son interdiction de voyager à l'étranger.

ANKARA - Un groupe radical proche des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), a revendiqué l'attentat à la voiture piégée qui a fait 35 morts dimanche soir en plein centre d'Ankara.

NIAMEY - L'opposition nigérienne, dont le candidat à la présidentielle, Hama Amadou, est malade et a été évacué à Paris, a prévenu qu'elle "ne reconnaîtrait pas les résultats" et "les institutions issues des élections présidentielles et législatives" prévues dimanche.

LAUSANNE (Suisse) - L'ancien président de la Fifa Sepp Blatter a saisi le Tribunal arbitral du sport, plus haute juridiction sportive, pour contester sa suspension de six ans infligée par la justice interne de la Fifa.

ZURICH (Suisse) - M. Blatter a gagné 3,28 millions d'euros en 2015, a indiqué la Fifa, qui révèle pour la première fois le salaire de son ex-président.

bur-gkg/mba