NOUVELLES
18/03/2016 06:25 EDT | Actualisé 19/03/2017 01:12 EDT

Le Kazakhstan interdit les smartphones dans la police et la fonction publique

Le Kazakhstan va interdire aux policiers et aux fonctionnaires d'utiliser leur smartphone sur leur lieu de travail afin d'éviter la divulgation d'informations sensibles, selon un document divulgué vendredi dans la presse.

Selon ce document, les smartphones seront interdits pour ces professions à partir du 24 mars en raison de "cas de plus en plus fréquents de fuites d'informations confidentielles via l'application de messagerie mobile WhatsApp".

Les autorités du Kazakhstan n'ont pas confirmé l'authenticité du document, mais le ministre de l'Intérieur Kalmukhanbet Kassymov a annoncé jeudi que les policiers avaient déjà été informés de l'interdiction d'utiliser leur smartphone au travail.

M. Kassymov a nié que cette interdiction soit liée au scandale ayant éclaté en février après la diffusion sur les réseaux sociaux de la photographie du corps d'un étudiant assassiné, prise par la police.

Un fonctionnaire ayant requis l'anonymat a expliqué à l'AFP que ses collègues et lui ont été informés qu'ils seraient désormais fouillés à leur arrivée sur leur lieu de travail à la recherche de smartphones.

"Les smartphones aident les fonctionnaires à faire des choses basiques telles que vérifier la météo avant de partir en mission ou traduire un mot du russe vers le kazakh", a plaidé Mourat Abenov, ancien vice-ministre de l'éducation.

"On aurait pu limiter cette interdiction aux personnes qui ont accès à des informations confidentielles plutôt que d'appliquer cette mesure à tous les fonctionnaires", a-t-il regretté, ajoutant que ces derniers cacheront probablement désormais tout simplement leurs téléphones "dans leurs chaussettes".

dr-cr/pop/all/nm/mct