NOUVELLES
18/03/2016 04:37 EDT | Actualisé 19/03/2017 01:12 EDT

La porte-parole de la mairie de Madrid condamnée pour s'être dévêtue dans une église

La porte-parole de la mairie de Madrid Rita Maestre, issue de Podemos, a été condamnée vendredi à une amende de près de 4.000 euros pour atteinte "aux sentiments religieux" après avoir retiré son t-shirt dans une chapelle en mars 2011.

L'élue du parti de gauche radicale, âgée de 27 ans, devra s'acquitter de 4.320 euros sur douze mois, a fait savoir le tribunal de Madrid dans un communiqué.

Elle était jugée pour avoir fait irruption dans la chapelle de l'université publique Complutense de Madrid il y a cinq ans et enlevé son t-shirt, s'exhibant en soutien-gorge noir et en jeans notamment pour dénoncer, avec d'autres femmes, les positions "antidémocratiques et machistes" de l'Eglise catholique, rappelle le tribunal.

Cette manifestation avait valu à la porte-parole, membre de l'équipe municipale en partie composée d'élus de Podemos aux commandes à Madrid depuis juin 2015 après plus de 20 ans d'hégémonie de la droite, les foudres de l'Eglise et d'une partie de la droite.

Le parquet avait requis un an de prison, peine maximale pour ce délit.

Ces faits constituent un "délit à l'encontre des sentiments religieux", a considéré vendredi le tribunal.

Rita Maestre avait expliqué lors d'une audience en février être prête à s'excuser si elle avait pu offenser qui que ce soit par ce geste, destiné à dénoncer l'existence d'une chapelle dans une université publique et défendre la laïcité.

Elle avait aussi dit avoir présenté ses excuses à l'archevêque de Madrid, lequel les avait acceptées comme "une erreur de jeunesse".

Le dirigeant de Podemos, Pablo Iglesias, lui a apporté vendredi son soutien et "à celles qui défendent la laïcité et les droits des femmes".

laf/mck/jh