NOUVELLES
18/03/2016 04:05 EDT | Actualisé 19/03/2017 05:12 EDT

La police de Halifax prévient les citoyens que la «veuve noire» a été libérée

Marilyn Nieves via Getty Images
Gavel on desk. Isolated with good copy space. Dramatic lighting.

HALIFAX — La police de Halifax a prévenu les citoyens de la région que la «veuve noire» avait été libérée vendredi et qu'elle était toujours considérée «à haut risque de récidive».

Melissa Ann Shepard est sortie du pénitencier de Truro, en Nouvelle-Écosse, après avoir purgé la totalité d'une peine de près de trois ans. Elle avait été reconnue coupable en 2013 d'avoir mis des tranquillisants dans le café de son mari, qu'elle venait tout juste d'épouser.

La police rappelle que depuis 1992, l'octogénaire a déjà été condamnée dans d'autres affaires criminelles, dont les victimes étaient souvent ses partenaires plus âgés. Elle avait ainsi été reconnue coupable d'homicide involontaire en 1992 à la suite de la mort de son deuxième époux, Gordon Stewart, qu'elle avait drogué avant de rouler en voiture sur son corps à deux reprises.

Surnommée «la veuve noire» ou «la veuve noire de l'Internet» dans les médias anglophones, elle n'avait pu, l'automne dernier, convaincre la Commission des libérations conditionnelles de la libérer avant la fin de sa peine.

Mme Shepard a accepté au début de la semaine de se conformer à certaines conditions, notamment de prévenir la police avant de nouer toute nouvelle liaison amoureuse, de ne pas utiliser Internet et de fournir une nouvelle photo si elle devait modifier son apparence.

Elle doit comparaître en cour le 4 avril pour déterminer si ces conditions seront maintenues, en vertu d'un engagement à ne pas troubler l’ordre public.

Voir aussi:

Galerie photo Les 10 criminels les plus recherchés du Québec Voyez les images