NOUVELLES
18/03/2016 06:34 EDT | Actualisé 18/03/2016 06:35 EDT

Essai routier Chevrolet Spark 2016 : appareil mobile? (PHOTOS)

Courtoisie

Chevrolet mise beaucoup sur sa toute nouvelle Spark 2016. La petite voiture, que l’on veut vendre aux acheteurs de premier véhicule, mise beaucoup sur le prix, et sur la longue liste d’accessoires, pour devenir le chouchou des jeunes automobilistes.

Les dirigeants de General Motors ne le cachent pas non plus : ils ont dans leur mire la Nissan Micra, une voiture dont le succès est impressionnant, occupant 59 % du marché des petites voitures au pays. Une part de marché que Chevrolet aimerait bien découper un peu avec cette nouvelle génération de Spark.

Un look plus viril

Les mauvaises langues diront que notre voiture d’essai n’arborait pas une couleur qui cadrait avec cette affirmation. Il faut dire que le bleu poudre de notre petite citadine n’est pas exactement le type de coloris que l’on imagine pour le macho de service.

LIRE AUSSI

Le prix du Tesla Model X enfin connu

Au-delà de la couleur cependant, il faut bien avouer que le stylisme même de la voiture a été suffisamment changé pour lui confirmer un look plus masculin. En fait, les dénigreurs de la Nissan Micra ont tendance à la trouver trop ronde et trop féminine. La Spark essaie donc de contourner cet argument.

Galerie photo Chevrolet Spark 2016 Voyez les images

L’habitacle a subi une large part de modifications pour 2016. Au centre de la planche de bord, un écran de 7 pouces, peu importe la version choisie, permet d’afficher les informations audio et de confort. Les sièges, mieux formés, procurent un support étonnant et un dégagement intéressant malgré l’étroitesse relative de la voiture.

Les places arrière sont plus limitées, comme on pouvait s’y attendre, et l’espace de chargement l’est tout autant, mais les banquettes de seconde rangée s’inclinant, on peut obtenir un peu plus de polyvalence.

Sous le capot de cette petite Spark se retrouve un moteur 4 cylindres 1,4 litre remanié, pour obtenir de meilleures cotes de consommation. Selon le constructeur, le petit moteur de 98 chevaux et de 94 livres-pied de couple est capable d’une consommation moyenne de 5,7 litres aux 100 kilomètres sur autoroute (7,6 en ville), ce qui, toujours selon GM, la classe au premier rang de sa catégorie à ce chapitre.

Pour transmettre la puissance aux roues, la petite Spark mise sur une boite de vitesse manuelle 6 rapports de série, ou une CVT en option. Comme notre premier contact ne nous a permis que de tester cette dernière, impossible d’en faire la comparaison. Sachez cependant que la CVT s’est avérée sans souci et sans véritable démarcation avec une automatique traditionnelle lors de notre randonnée essentiellement urbaine.

Appareil mobile

La principale attraction de la petite voiture, selon GM du moins, c’est l’abondance de technologie qu’on a voulu y implanter. Concrètement, en version de base, la Spark reçoit un écran central tactile, des éléments de sécurité comme un contrôle de traction, et une caméra de recul de série sur toutes les versions.

Pour simplifier le processus d’achat, GM a réduit au maximum le nombre de déclinaisons possibles. Résultat : la Spark est offerte en version de base, 1LT ou 2LT seulement. Alors que la première n’offre que deux choix d’options, soit la boite automatique et le climatiseur, la deuxième n’a guère plus d’opportunités, pouvant au mieux ajouter un toit ouvrant. Quant à la version 2LT, elle arrive entièrement équipée, sans autre choix d’option.

Il faut dire que cette dernière reçoit le toit ouvrant de série, ainsi que des éléments comme un radar anticollision, un avertisseur de changement de voie et des capteurs d’aide au stationnement.

Puis il y a OnStar… Sur toutes les versions, le système OnStar est offert gratuitement pour les trois premiers mois. Une période qui, l’espèrent les dirigeants de Chevrolet, sera suffisante pour convertir et convaincre les usagers de défrayer les coûts supplémentaires d’abonnement (qui sont au minium de 20 $ mensuellement) une fois la période d’essai terminée.

Que permet OnStar? D’une part, une interaction avec la centrale, ce qui assure le conducteur qu’en cas d’urgence, un véhicule sera immédiatement appelé sur les lieux de l’incident. La possibilité aussi d’ajouter la navigation virage par virage, tenant lieu et place de système de navigation qui n’est pas disponible dans la Spark.

En ajoutant l’option de données, la petite Spark, munie d’un modem, deviendra la centrale d’accès internet pour tous les occupants, jusque dans un rayon de 50 pieds autour du véhicule. La technologie peut sembler intéressante, et s’est avérée efficace lors de notre journée d’essai, mais le coût mensuel peut en décourager plus d’un.

Bonne nouvelle, la Spark propose tout de même gratuitement pour une période de cinq années l’accès à une application de gestion de la voiture à distance. À l’aide du téléphone intelligent, il est alors possible de démarrer la voiture, de verrouiller ou déverrouiller les portières, et même de recevoir à intervalle déterminé des bulletins diagnostics de l’état de votre voiture, vous avisant notamment de l’importance d’assurer l’entretien.

Fait à signaler, toutes ces options OnStar sont disponibles sur toutes les versions, incluant la LS de base dont le prix de départ est fixé à 9 995 $ plus frais de transport et préparation. Sachez cependant qu’en ajoutant la climatisation et la boite automatique, la petite Spark exige plus de 15 000 $.

Conduite agréable

C’est dans les rues très citadines de Montréal que notre Chevrolet nous a menés pour ce premier essai. Premier constat : le petit moteur s’annonce plus nerveux qu’on pourrait le croire, et réussit à se faufiler relativement aisément dans la circulation, sans pour autant être silencieux.

Deuxième constat : la direction est relativement précise, le rayon de braquage minuscule et même des demi-tours dont la légalité pouvait être mise en doute ne lui ont pas fait peur.

La faiblesse de la Spark cependant, c’est dans l’habitacle qu’on l’a perçue. Heureusement que la radio satellite (et la voix d’or de votre humble serviteur) couvrait un peu les bruits de roulement, et les bruits désespérés du moteur en accélération brusque.

En revanche, en zone urbaine, la petite voiture zigzaguait entre les nids-de-poule sans jamais hésiter.

La Chevrolet Spark 2016 a subi toute une cure de rajeunissement, et devient certainement une option intéressante dans le créneau. Mais à moins d’avoir un budget extrêmement serré, ne vous arrêtez pas à la version de base.