NOUVELLES
18/03/2016 01:40 EDT | Actualisé 19/03/2017 01:12 EDT

Au nom de la défense de la vache, des Indiens boivent du pesticide: un mort

Huit militants hindouistes ont bu un pesticide dans l'ouest de l'Inde lors d'une manifestation pour obtenir une meilleure protection de la vache, animal vénéré par les hindous, mais l'un d'eux est mort, a annoncé vendredi la police.

Ces "gau bhakt", ou adorateurs de vache, ont consommé jeudi le poison lors d'un rassemblement devant un bâtiment du gouvernement à Rajkot, dans l'Etat du Gujarat (ouest).

Ces militants voulaient dénoncer ce qu'ils considèrent comme le massacre de vaches, considérées comme sacrées par les hindous, qui se poursuit dans le pays en dépit de l'interdiction de son abattage dans de nombreux Etats.

"Ces hommes étaient venus avec des bouteilles d'une substance toxique et en ont consommé une petite quantité devant les bureaux des services des impôts", a dit à l'AFP un policier chargé de l'enquête, Manish Nakum. "Ils ont tous été transportés à l'hôpital public où l'un d'eux, Gabhru Bharwad, âgé de 40 ans, est mort pendant qu'il était traité dans la soirée" de jeudi.

Selon le policier, ces hommes, qui ont bu un produit utilisé dans les champs de coton, n'avaient pas l'intention de se suicider.

L'abattage et la consommation de vache sont interdits dans le Gujarat et plusieurs autres Etats.

Mais les défenseurs de la vache estiment que l'animal continue par ailleurs d'être tué illégalement et doit obtenir le statut spécial de "rashtra mata" ("mère de la nation").

Quatre manifestants ont été hospitalisés dans un établissement privé après détérioration de leur état de santé, selon la police.

Une trentaine de manifestants de ce groupe ont aussi tenté de bloquer les routes à Rajkot mais ont été arrêtés.

L'Inde compte 80% d'hindous parmi ses 1,25 milliard d'habitants, mais également d'importantes minorités musulmane, chrétienne et bouddhiste.

La mort d'un musulman accusé à tort d'avoir tué et consommé du boeuf l'an dernier a ravivé les craintes d'une montée de l'intolérance dans le pays depuis l'arrivée au pouvoir de la droite nationaliste hindoue de Narendra Modi.

str/erf/ef/jh