NOUVELLES
18/03/2016 11:19 EDT | Actualisé 19/03/2017 01:12 EDT

Accord UE/Turquie: la garantie du droit d'asile est cruciale (HCR)

La garantie du droit d'asile doit être prioritaire dans la mise en oeuvre de l'accord entre l'UE et la Turquie sur les migrants cherchant à entrer en Europe, a plaidé vendredi le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

L'accord conclu vendredi prévoit le renvoi vers la Turquie de tous les nouveaux migrants qui arriveront à partir de dimanche sur les îles grecques, y compris les demandeurs d'asile comme les Syriens fuyant la guerre.

"Comment cet accord va être mis en oeuvre va donc être crucial, les réfugiés ont besoin de protection et pas de rejet", analyse cette organisation onusienne dans un communiqué.

L'ONU avait mis en garde contre un "risque de possibles expulsions collectives et arbitraires", mais la Commission européenne a assuré que le mécanisme prévu par l'accord était dans les clous du droit international.

Des procédures individuelles seront garanties à chaque demandeur d'asile qui arrivera sur les côtes grecques à partir de dimanche, avec un examen individualisé de sa requête et le droit de faire appel de la décision de renvoi.

Les personnes retournant en Turquie doivent bénéficier d'un traitement "juste" de leur demande d'asile, "dans un délai raisonnable", a plaidé vendredi le HCR.

Ces personnes doivent aussi recevoir l'assurance qu'elles ne seront pas refoulées, ni soumises à un retour forcé, fait valoir l'organisation.

Environ 46.000 migrants sont actuellement bloqués en Grèce dans des conditions déplorables devant une "Route des Balkans" désormais fermée.

mnb/gl/fjb