NOUVELLES
17/03/2016 12:10 EDT | Actualisé 18/03/2017 01:12 EDT

Un budget critiqué par l'opposition

Le budget du ministre des Finances Carlos Leitao n'impressionne pas les partis d'opposition, qui critiquent la recette libérale.

« L'austérité se poursuit », estime le porte-parole en matière de Finances du Parti québécois, Nicolas Marceau, soulignant notamment la croissance « famélique » des dépenses en santé.

M. Marceau estime par ailleurs que le gouvernement ne livre pas la marchandise concernant la création d'emplois. En campagne électorale, les libéraux promettaient d'en créer 50 000 par année, durant cinq ans. « Le 250 000 emploi est porté disparu », a lancé Nicolas Marceau.

« Le gouvernement tolère une économie qui traîne de la patte », a affirmé de son côté le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, soulignant la faible croissance économique.

« Un coût de bar était nécessaire pour baisser les impôts », a-t-il dit. Le gouvernement a oublié les contribuables, croit-il.

Québec solidaire a pour sa part attaqué de plein fouet le gouvernement libéral en liant l'austérité budgétaire à l'arrestation de l'ex-vice-première ministre Nathalie Normandeau et à la « corruption systémique » du Parti libéral.