Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Arrêtée par l'UPAC, Nathalie Normandeau plaidera non coupable (VIDÉO)

L'avocat de Nathalie Normandeau conteste « sans réserve et sans hésitation » les accusations déposées contre sa cliente, qui plaidera non coupable lors de sa comparution, le mois prochain.

Me Maxime Roy, qui a représenté Mme Normandeau lors de la commission Charbonneau sur l'industrie de la construction, a été prévenu de l'arrestation de sa cliente un peu avant 6 h 30.

« On est extrêmement surpris du dépôt des accusations, a-t-il admis. Je le dis, je l'ai dit et je vais le répéter, elle n'a rien à se reprocher sur le plan criminel. »

L'ancienne vice-première ministre est accusée de complot, de corruption, de fraude et d'abus de confiance, tout comme son chef de cabinet de l'époque, Bruno Lortie.

« Comprenez-moi bien, ce n'est jamais arrivé. »

— Maxime Roy, avocat de Nathalie Normandeau

Au total, sept personnes ont été arrêtées par l'Unité permanente anticorruption (UPAC) dans le cadre d'une enquête portant sur l'octroi de financement politique en échange de contrats publics.

Les accusés ont été amenés à un poste de police jeudi matin, avant d'être relâchés sous promesse de comparaître le 20 avril au palais de justice de Québec.

Nathalie Normandeau a été suspendue sans solde par son employeur, la station de radio FM93, en attendant la suite des procédures.

INOLTRE SU HUFFPOST

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.