NOUVELLES
17/03/2016 08:33 EDT | Actualisé 18/03/2017 01:12 EDT

La LHJMQ impose une suspension de sept matchs à Trevor Stacey du Phoenix

BOUCHERVILLE, Qc — À quelques jours de la fin du calendrier régulier et du début des séries éliminatoires, la Ligue de hockey junior majeur du Québec a imposé une suspension de sept rencontres à l'attaquant Trevor Stacey du Phoenix de Sherbrooke.

La décision de Raymond Bolduc, directeur du Département de sécurité des joueurs, émane d'un geste posé le 14 mars contre Éric Léger, du Drakkar de Baie-Comeau.

Sur le jeu, Léger a reçu une passe arrière d'un coéquipier en zone du Phoenix et décoché un tir vers le filet adverse. Quelques secondes plus tard, Stacey, alors en repli défensif, a bifurqué vers Léger et lui a servi une violente mise en échec. Léger, qui n'avait jamais vu venir son rival, a été frappé simultanément à la tête et au corps avant de chuter durement sur la glace.

Dans son raisonnement, M. Bolduc affirme que Léger se trouvait dans une position «très vulnérable», que Stacey n'avait pas beaucoup de vitesse et «voyait très bien l'adversaire en position vulnérable» et qu'il pouvait éviter le contact.

M. Bolduc ajoute que Stacey a posé un geste inutile et dangereux et que le joueur du Phoenix n'en était pas à une première infraction.

Le 20 janvier, Stacey avait d'ailleurs écopé une suspension de huit matchs pour une violente mise en échec à l'endroit de Kristian Afanasyev, des Voltigeurs de Drummondville, trois jours plus tôt.

La force de l'impact avait été telle que Afanasyev en avait perdu son casque. Sa tête avait donné contre la glace et Afanasyev a souffert d'une sévère commotion cérébrale, le forçant à rater trois matchs.

Stacey, un ailier gauche de 18 ans originaire de Kahnawake, en est à sa troisième saison dans la LHJMQ, toutes passées avec le Phoenix.

En 70 matchs en carrière, il n'a encore récolté aucun point et accumulé 202 minutes de punition. Cette saison, il a participé à 18 rencontres et totalise 55 minutes de punition.

Le Phoenix n'a que deux matchs à jouer avant la fin de la saison régulière, de sorte que la suspension de Stacey se prolongera pendant les séries éliminatoires. Si jamais le Phoenix devait être éliminé en quatre matchs, la suspension de Stacey s'étendra alors au premier match de la saison suivante, a précisé Photi Sotiropoulos, directeur des communications de la LHJMQ.

Le Phoenix occupe actuellement le 15e échelon du classement général et ne connaît pas encore l'identité de son adversaire au premer tour des séries.