NOUVELLES
17/03/2016 08:02 EDT | Actualisé 18/03/2017 01:12 EDT

La Cour suprême entendra la contestation d'Autochtones sur une station de ski

OTTAWA — La Cour suprême du Canada accepte d'entendre l'appel d'une communauté des Premières Nations de la Colombie-Britannique qui soutient que la construction d'une importante station de ski profanera un site considéré comme sacré.

La nation Ktunaxa conteste le projet du promoteur Glacier Resorts, qui avait finalement obtenu le feu vert du gouvernement provincial en mars 2012 pour la construction de la station de ski dans la vallée Upper Jumbo, à 55km d'Invermere, près de l'Alberta.

Les Autochtones soutiennent dans leur poursuite que le nouveau développement profanera un lieu sacré en vertu de pratiques religieuses qui impliquent l'esprit du grizzly, animal présent dans la région.

La Cour suprême de Colombie-Britannique (cour supérieure) avait rejeté la contestation des Ktunaxa, une décision ensuite maintenue par la Cour d'appel.

Les deux instances ont été d'avis que l'approbation du projet de station de ski ne violait pas les droits des Ktunaxa, que le processus de consultations avait été suffisant et que le dossier traînait depuis plus de vingt ans.

Comme il est d'usage, la Cour suprême n'a pas précisé pourquoi elle acceptait d'entendre la cause en dernier appel.