NOUVELLES
17/03/2016 04:20 EDT | Actualisé 18/03/2017 01:12 EDT

L'alerte au smog demeure en vigueur pour une 4e journée à Mexico

MÉXICO — L'alerte à la pollution atmosphérique en vigueur dans la région de Mexico a été prolongée pour une quatrième journée, jeudi.

Les responsables ont expliqué que la situation s'est légèrement améliorée, mais que les niveaux de smog demeurent 1,5 fois supérieurs aux limites acceptables dans certains secteurs.

La première alerte du genre lancée en 11 ans a vu des centaines de milliers de voitures être chassées des routes mercredi. Cette mesure a aidé à améliorer la qualité de l'air, mais le temps chaud et sec et l'absence de vent devraient se poursuivre pendant encore plusieurs heures.

D'autres voitures ont été bannies jeudi, en vertu d'un système d'alternance.

Des déplacements gratuits en transport en commun ont été offerts pour inciter la population à délaisser l'automobile.

Les dirigeants municipaux ont conseillé aux résidants d'éviter les activités extérieures en raison de taux d'ozone qui étaient presque deux fois supérieurs aux seuils tolérés dans la vaste capitale, qui est encerclée de monts volcaniques qui emprisonnent le smog.

Certains habitants de la ville se couvraient la bouche avec des foulards et des masques en circulant dans les rues. Certaines écoles ont choisi de garder les élèves à l'intérieur.

Le ministre de l'Environnement, Alejandro Pacchiano, a prévenu mercredi que d'autres mesures — comme la fermeture de certaines usines — seront envisagées si la situation ne s'améliore pas.

Des automobilistes auraient choisi de faire fi des instructions, et seulement 800 000 voitures auraient été retirées des routes mercredi au lieu des 1,1 million attendues.

Mexico a adopté plusieurs mesures de lutte à la pollution depuis les années 1990, et la qualité de son air s'est depuis grandement améliorée.