POLITIQUE
17/03/2016 11:20 EDT

Arrestation de Nathalie Normandeau : Éric Duhaime a l'impression de vivre un « cauchemar » (VIDÉO)

Éric Duhaime a l’impression de vivre un cauchemar depuis l’annonce de l’arrestation de sa co-animatrice Nathalie Normandeau.

« J’ai l’impression aujourd’hui, que je vis un cauchemar et que mon chat va me sauter dessus et que je vais me réveiller, mais il semble que c’est la réalité qui malheureusement est là », a-t-il déclaré dès le début de son émission sur les ondes du FM93.

Nathalie Normandeau, ancienne vice-première ministre dans le gouvernement libéral de Jean Charest, a été arrêtée par l’Unité permanente anticorruption jeudi matin. Moins de deux heures plus tard, son nom et son image ont été retirés de l’émission du midi qu’elle co-animait avec Éric Duhaime depuis janvier 2015.

Lorsqu’il a rencontré Normandeau en vue d’une collaboration à la radio, elle lui a dit qu’elle n’avait absolument rien à se reprocher. « À partir de là, moi, dans ma tête, c’était clair : il n’y avait rien », a indiqué Duhaime.

"Je ne changerai pas parce que je co-animais une émission avec une fille qui fait face aujourd’hui à la justice."

Lors de la première émission, il a même offert 93 roses à sa co-animatrice – un clin d’œil au cadeau de l’entrepreneur Lino Zambito qui avait soulevé un tollé à la commission Charbonneau.

Si Duhaime affirme que la justice doit suivre son cours, il se désole tout de même de voir son ancienne co-animatrice des 15 derniers mois accusée de corruption, de fraude et d’abus de confiance.

« En tant que citoyen, en tant que contribuable, s’il y a des gens qui ont fait des choses et qui sont répréhensibles, qu’ils paient pour. Ce n’est pas moi qui va avoir de la sympathie pour eux. Je ne changerai pas parce que je co-animais une émission avec une fille qui fait face aujourd’hui à la justice. »

« Cela étant dit, je suis un être humain, a-t-il ajouté. Ça fait 15 mois que je passe trois heures par jour dans un micro à parler à cette fille-là. Veut, veut pas, tu développes des liens et c’est normal. Et c’est sûr qu’aujourd’hui, j’ai une tristesse par rapport à ça. Nathalie, veut, veut pas, est devenue plus qu’une collègue de travail. »

Duhaime se demande d’ailleurs pourquoi l’ancien premier ministre Jean Charest ou encore les grands responsables du financement du Parti libéral du Québec n’ont pas comparu à la commission Charbonneau.

« J’ai toujours trouvé ça bizarre que les deux seuls politiciens provinciaux au Québec qui soient allés témoigner à la commission Charbonneau étaient Julie Boulet et Nathalie Normandeau », a-t-il martelé.

La direction du FM93 a annoncé jeudi matin la suspension sans solde de son animatrice à la suite de son arrestation « jusqu’au dénouement des procédures ».

« Aucun autre commentaire ne sera émis pour l’instant par respect pour le processus judiciaire en cours », peut-on lire dans le court communiqué.

Au moment de son émission quotidienne, Éric Duhaime n’avait pas encore parlé à Nathalie Normandeau.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo L'UPAC met la main au collet de 7 individus Voyez les images