NOUVELLES
17/03/2016 12:15 EDT | Actualisé 18/03/2017 01:12 EDT

Cuba ne négociera aucun changement interne avec les Etats-Unis (ministre)

Cuba a prévenu jeudi qu'aucun changement interne ne serait négocié avec les Etats-Unis, à trois jours d'une visite de Barack Obama sur l'île au cours de laquelle le président américain doit parler des droits de l'homme.

"La réalisation de changements internes à Cuba n'est d'aucune manière sur la table de négociations", a prévenu le chef de la diplomatie cubaine Bruno Rodriguez. "La visite du président des Etats-Unis (du 20 au 22 mars) servira à identifier les nouvelles étapes qui pourront être franchies à l'avenir", a-t-il précisé devant la presse.

Le président Obama, qui arrivera à Cuba dimanche, a annoncé qu'au cours de son voyage il parlerait "directement" à son homologue Raul Castro des "obstacles" à l'exercice des droits de l'homme sur l'île.

"Nous avons toujours des différences avec le gouvernement cubain et je les soulèverai directement. L'Amérique défendra toujours les droits de l'homme à travers le monde", avait-il expliqué le mois dernier.

"Personne ne peut prétendre que Cuba doive renoncer à un seul de ses principes ni à sa politique extérieure pour avancer vers la normalisation entre les deux pays", a répondu M. Rodriguez.

"De grandes différences persistent entre les gouvernements des Etats-Unis et de Cuba en matière de systèmes politiques, de démocratie, de droits humains, d'application et d'interprétation du droit international", a poursuivi le ministre.

La visite de Barack Obama - accompagné de sa femme et ses deux filles - consacrera de manière spectaculaire le rapprochement entre Washington et La Havane, après un demi-siècle de tensions héritées de la Guerre froide. Les deux pays ont rétabli leurs relations diplomatiques en juillet 2015.

ag/ka/fjb