NOUVELLES
17/03/2016 14:12 EDT | Actualisé 18/03/2017 01:12 EDT

C3/8e retour: Gameiro assomme Bâle et expédie Séville en quarts

Un doublé de l'attaquant français Kevin Gameiro a permis au Séville FC de dominer Bâle (3-0) jeudi en 8e de finale retour d'Europa League, un succès synonyme d'accès aux quarts pour le club andalou, en lice pour un historique troisième sacre consécutif.

Journée contrastée pour Gameiro: après avoir appris qu'il n'était pas retenu en équipe de France pour les matches amicaux programmés la semaine prochaine, l'attaquant a réagi en inscrivant deux buts en l'espace de deux minutes, plaidant sa cause en vue de l'Euro-2016 (10 juin-10 juillet).

C'est un autre Français, le défenseur Adil Rami, qui avait auparavant ouvert le score d'une tête plongeante sur corner (35e), mais c'est bien Gameiro qui a assommé Bâle après le match nul 0-0 entre les deux clubs à l'aller.

L'avant-centre a d'abord poussé au fond de la cage vide une offrande de José Antonio Reyes (44e) et il a récidivé dans la foulée: sa tête plongeante a trouvé la transversale mais le Français, au sol, a marqué du tibia sur le rebond (45e). Soit ses 20e et 21e buts cette saison toutes compétitions confondues.

Ce double coup de massue a fait très mal aux Suisses, qui avaient eu auparavant l'occasion d'égaliser sur corner (38e). Et Gameiro a eu droit à une belle ovation à sa sortie (69e), comme pour le consoler d'avoir été oublié par le sélectionneur français Didier Deschamps.

Sèchement éliminé, le FC Bâle voit s'envoler le rêve de disputer dans son stade la finale de cette Europa League, programmée le 18 mai au Parc Saint-Jacques.

Son adversaire andalou, de son côté, entretient l'excellente dynamique des clubs espagnols sur la scène européenne, avec trois clubs en quarts de finale de la Ligue des champions (Barcelone-Real Madrid-Atletico Madrid) et trois autres en quarts de l'Europa League (Séville-Villarreal-Bilbao).

Séville, club le plus titré de l'histoire en C3 avec quatre trophées (2006, 2007 2014, 2015), peut désormais rêver d'une cinquième couronne, la troisième consécutive, ce qui serait doublement inédit.

D'ici là, la colonie française (Gameiro, Rami, Benoît Trémoulinas, Timothée Kolodziejczak...) aura à coeur de briller dès dimanche en championnat face au Real Madrid, entraîné par leur compatriote Zinédine Zidane.

jed/es