NOUVELLES
17/03/2016 14:21 EDT | Actualisé 18/03/2017 01:12 EDT

Acier: les 28 de l'UE veulent des "actions fortes" pour soutenir le secteur en Europe

Les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE ont appelé jeudi les institutions européennes à "des actions fortes" pour soutenir l'industrie sidérurgique européenne, au lendemain de l'adoption d'un paquet de mesures en ce sens par la Commission.

Lors d'un sommet qui devait être en grande partie consacré à la crise migratoire, les 28 ont aussi abordé jeudi soir des questions économiques.

Dans une déclaration publiée à l'issue de ces premiers débats, ils ont insisté sur le contexte de "surcapacité au niveau mondial" auquel est confrontée la sidérurgie européenne, et appelé le conseil européen à "examiner rapidement la position de la Commission dans la perspective de prendre des actions fortes".

L'industrie sidérurgique européenne, qui représentait 328.000 emplois directs en 2015, est confrontée depuis des années à la concurrence chinoise qui déverse sur le marché des produits à prix cassés.

Mercredi, la Commission européenne a adopté un paquet de mesures à moyen et long terme pour soutenir le secteur. L'exécutif européen a pris notamment "l'engagement de réduire les délais des procédures anti-dumping (...) d'au moins un mois", pour réguler les importations et protéger son marché.

Cette réduction de délai est toutefois moindre que ce qu'avait réclamé le ministre français de l'Economie Emmanuel Macron à la mi-février: critiquant le délai de neuf mois nécessaire à l'UE pour imposer des pénalités douanières à des aciers chinois et russes suspectés de concurrence déloyale, il avait réclamé de "s'aligner sur les Etats-Unis" qui agissent "en deux mois".

Mercredi soir, il avait néanmoins salué les engagements pris par la Commission européenne comme "une première avancée importante", tout en appelant "la mobilisation" à s'amplifier.

Dans un courrier commun le 5 février, sept ministres européens de l'Economie avaient mis en garde contre "un risque important et imminent d'effondrement du secteur européen de l'acier", confronté au "dumping" pratiqué par la Chine et une situation de surcapacité mondiale.

clp/mad/pyv