NOUVELLES
16/03/2016 10:29 EDT | Actualisé 16/03/2016 10:29 EDT

Le Canadien gagne un match robuste contre les Sabres (PHOTOS)

Bill Wippert via Getty Images
BUFFALO, NY - MARCH 16: Greg Pateryn #6 of the Montreal Canadiens celebrates his second period goal against the Buffalo Sabres with teammates Alex Galchenyuk #27, Max Pacioretty #67 during an NHL game on March 16, 2016 at the First Niagara Center in Buffalo, New York. (Photo by Bill Wippert/NHLI via Getty Images)

Au moment où l'enjeu n'était pas si important, le Tricolore et les Sabres se sont livré un duel plutôt musclé mercredi soir à Buffalo. Dans un match où les escarmouches ont été à l'honneur, les hommes de Michel Therrien l'ont emporté 3-2 en prolongation.

Galerie photo Canadien de Montréal vs Sabres de Buffalo Voyez les images

C'est Paul Byron qui a été le héros pendant la période supplémentaire.

L'attaquant, qui a déjoué Robin Lehner au terme d'un deux contre un, peut dire merci à Zach Bogosian, car la rondelle a dévié sur le bâton du défenseur des Sabres.

Grâce à cette victoire, le Bleu-blanc-rouge se maintient au 13e rang dans l'Association de l'Est, avec 72 points.

Il y a longtemps qu'on n'avait pas vu les Montréalais prendre part à tant de scénarios d'escarmouche avec un adversaire.

Au total, 100 minutes de pénalités ont été données aux joueurs des deux équipes. Les visiteurs ont écopé de 12 punitions (48 minutes) tandis que les arbitres ont sévi 14 fois (52 minutes) contre les représentants de l'État de New York.

Pour revenir à la feuille de pointage, l'histoire du match à la régulière a été l'affaire des défenseurs chez le CH. En effet, Greg Pateryn et Andrei Markov ont fait bouger les cordages derrière Lehner.

Du côté des Sabres, Zach Bogosian et Marcus Foligno ont été les seuls à déjouer Ben Scrivens, qui n'a cédé que 2 fois sur 43 tirs.

Rappelons qu'en milieu de deuxième période, le Canadien a annoncé que Mark Barberio ne reviendrait pas au jeu en raison d'une blessure subie pendant le match.

Scrivens a été sollicité tôt dans le match. Le gardien au style peu orthodoxe a, entre autres, été alerte sur un tir de la bleue de Bogosian qui a été dévié par Nicolas Deslauriers.

Evander Kane est pour sa part venu bien près de donner l'avance aux siens à mi-chemin en première période.

À la suite d'un revirement en zone centrale, l'attaquant a décoché un puissant tir qui a frappé le poteau à la gauche de Scrivens.

Bogosian fait 1-0

Scrivens a finalement cédé pour la première fois en fin d'engagement, au moment où les Sabres profitaient d'un avantage numérique.

Pendant que les siens étaient installés en zone du CH, Bogosian a décoché un tir des poignets sur le gardien tricolore, mais ce dernier a donné un retour.

Bogosian n'a eu qu'à harponner la rondelle au vol pour la diriger derrière Scrivens.

Les esprits ont commencé à s'échauffer en fin d'engagement. Tomas Plekanec et Evander Kane ont chacun écopé de deux minutes pour conduite antisportive après qu'ils en soient venus aux coups.

Pateryn marque

Le Tricolore a montré un peu plus de vie en deuxième période.

Pateryn a d'ailleurs créé l'égalité 1-1 après seulement 47 secondes de jeu.

Au moment où les deux équipes évoluaient à quatre contre quatre et où les Montréalais bourdonnaient en zone des Sabres, le défenseur du CH a reçu une passe d'Alex Galchenyuk et a immédiatement dégainé sur Lehner, qu'il a déjoué.

Markov donne l'avance au CH

Les deux formations ont profité d'avantages numériques pendant le reste du deuxième tiers, principalement en raison de nombreuses escarmouches qui éclataient généralement après que le jeu soit arrêté, et ce sont les visiteurs qui en ont profité.

En toute fin d'engagement, avec trois secondes à écouler au cadran, Andrei Markov a permis aux siens de retourner au vestiaire avec une avance de 2-1.

Lors d'une attaque à cinq contre quatre, le défenseur russe a décoché un tir de la ligne bleue qui a dévié sur le bâton de Brian Gionta pour se retrouver derrière Lehner.

Les deux équipes n'ont pas vraiment calmé le jeu au dernier tiers.

Kane, entre autres, a été plutôt insistant et agressif à l'endroit de Paul Byron. L'attaquant a d'ailleurs été puni quatre minutes sur le jeu.

Or, le CH n'a pu en profiter. Pire, les Montréalais ont concédé un but en infériorité numérique à Marcus Foligno, qui s'est échappé devant Scrivens.

La prolongation a donc été nécessaire, avec le scénario que l'on connait.

Le Tricolore profite maintenant de quelques jours de repos.

Il disputera son prochain match samedi à Ottawa contre les Sénateurs. Il s'agira du dernier affrontement de la saison entre les deux équipes.