DIVERTISSEMENT
16/03/2016 07:14 EDT | Actualisé 16/03/2016 10:53 EDT

Historia : cinq artistes font «des hommes d'eux»

Historia

Gildor Roy, Vincent Graton, Réal Béland, Mario Jean et Jean-François Breau partent sur les traces de leurs ancêtres… et tentent de les imiter. Rien de moins!

Le quintette pour le moins éclectique devrait en suer un coup et s’amuser ferme dans la nouvelle émission Fais un homme de toi, qu’Historia propulsera en guise de nouveauté printanière le mercredi 30 mars prochain, à 21h.

Abattre un arbre de quatre tonnes à la hache, faire les foins à l’ancienne, avec faux et fourche, pêcher la morue au large dans une barque à la rame et fendre une demi-corde de bois sans outil à moteur, et ce, parfois, dans une même journée, c’est le genre de défi qui vous émoustille? Vous envierez alors peut-être Gildor qui s’époumonera à l’égoïne, Vincent qui ramassera le foin, Jean-François qui jouera de la canne à pêche, Mario qui dépècera un orignal et Réal qui construira un chalet dans le fond des bois. Sans le moindre gadget technologique pour les aider!

Nicolas Houde-Sauvé réalise les cinq épisodes de 30 minutes de Fais un homme de toi, une production de Jacques W.Lina et Marie-Pierre Corriveau, d’Orbi-XXI Productions, une division de Datsit Studios.

«Lorsqu’on les a approchés pour faire cette émission, je suis convaincue que les gars ne s’imaginaient pas devoir travailler si fort physiquement, a précisé Brigitte Vincent, vice-présidente programmation d’Historia. C’est un bel hommage au travail de leur aïeul!»

D’autres suggestions

Par ailleurs, Historia proposera d’autres concepts inédits d’ici à ce que l’été s’impose officiellement.

Le mercredi, à 22h et 22h30, dès le 23 mars, juste à temps pour la période de dégustation de la tire un peu partout au Québec, Le temps des sucres retracera l’histoire derrière les 7000 érablières que compte la Belle Province, qui produisent plus de 55 000 tonnes de sirop d’érable par année.

Dans Bing Bang (jeudi, 21h, dès le 24 mars), on s’intéressera à l’univers, fascinant pour les uns, aberrant pour les autres, des courses de démolition, qui constituent d’importantes attractions dans plusieurs villages québécois, et ce, depuis plus de 40 ans. Les adeptes de vitesse et de tôle «poquée» prendront la parole pour raconter leurs entraînements, leurs collisions spectaculaires et leurs poussées d’adrénaline.

Enfin, pour rester dans la même veine, Mordus de course présentera 10 familles qui adorent les sports motorisés et qui participent à une multitude de compétitions de course : en tracteurs à gazon (!), en dragsters, en motoneiges sur l’eau, en voitures sur glace ou en hydro-planes. Comme si le goût des sensations fortes se transmettait dans l’ADN. Le signal de Mordus de course sera donné le mercredi, à 22h et 22h30, à partir du 13 avril.

Galerie photo Quoi regarder à la télévision québécoise en 2016? Voyez les images