POLITIQUE
13/03/2016 07:04 EDT | Actualisé 13/03/2016 07:06 EDT

Un cadeau d'Ottawa pour un Edmontonien victime d'insulte homophobe

Facebook/Degas Sikorski

Un mois après avoir reçu un « cadeau » de Saint-Valentin homophobe au travail, un résident d'Edmonton en a reçu un bien plus chaleureux venant du premier ministre du Canada et de députés fédéraux.

Degas Sikorski a publié sur Facebook une image d'une carte qu'il a reçue qui contient des messages d'appui de plusieurs députés, ainsi qu'une photo de Justin Trudeau et du député d'Edmonton-Centre, Randy Boissonneault.

« Cher Degas, sachez que vos amis surpassent le nombre de ceux qui vous haïssent par millions, et je suis l'un de ces amis », écrit le premier ministre Trudeau.

« Vous êtes fantastique! Nous vous appuyons tous! », écrit pour sa part la ministre du Commerce international, Chrystia Freeland.

Le mois dernier, Degas Sikorski a fait les manchettes quand sa mère, Shelley Bramhoff Sikorski, a publié sur Facebook une image du cadeau que son fils avait reçu au travail, un emploi qu'il a quitté depuis. Sur le cadeau, on pouvait lire le nom de Degas, une injure homophobe et la mention : « tu n'obtiens pas de quarts de travail pour une raison ».

Une porte-parole de l'ancien employeur avait soutenu dans un courriel en février que « Party City n'endosse pas ce comportement et s'est engagé à créer un environnement de travail juste et inclusif ».

Galerie photo Les 15 films marquants du cinéma LGBT Voyez les images