Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Radicalisation: aide gouvernementale au Collège de Maisonneuve

Québec apportera un soutien financier de 400 000 $ au Collège de Maisonneuve, à Montréal, où sont survenus récemment plusieurs incidents liés à la radicalisation.

L'argent servira à mettre en oeuvre un projet-pilote pour « implanter des mesures d'appui au vivre-ensemble ». L'embauche de personnes-ressources qui travailleront auprès du personnel et des étudiants en fera partie.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, a dévoilé dimanche l'aide gouvernementale consentie, en présence du maire de Montréal, Denis Coderre.

Il y a trois semaines, le maire a rencontré la direction du collège pour faire le point sur la situation. Il a indiqué que les discussions avaient notamment porté sur la « prévention » en lien avec la propagande du groupe armé État islamique.

Le Collège de Maisonneuve a notamment été le site de bagarres impliquant un ou des étudiants radicalisés, et d'une « occupation »de la bibliothèque de l'établissement. Dans un autre incident, le prédicateur Adil Charkaoui a été arrêté pour voies de fait.

Rappelons que, récemment, le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence a reçu une subvention de 500 000 $ pour la prévention en milieu scolaire.

Avec La Presse Canadienne.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.