NOUVELLES
11/03/2016 10:59 EST | Actualisé 12/03/2017 00:12 EST

Le pétrole finit en hausse après l'annonce par l'AIE d'un rééquilibrage

Les cours du pétrole sont repartis à la hausse vendredi à New York, les investisseurs redevenant optimistes sur les perspectives de rééquilibrage du marché après un rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril a gagné 66 cents à 38,50 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), une progression sur la semaine de 7,18%.

"Le marché gravite sur l'idée qu'on va assister à un resserrement des données fondamentales de l'offre et de la demande", a souligné Gene McGillian, chez Tradition Energy.

Cette perception, qui s'est fait jour le mois dernier après l'annonce d'un gel de production par les deux plus grands producteurs au monde l'Arabie Saoudite et la Russie, a été encouragée vendredi par un nouveau rapport de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), émanation de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

L'Agence note que "les prix bas et la baisse des investissements ont clairement commencé à avoir un impact sur la production de pétrole dans les pays non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole" (OPEP), à commencer par les Etats-Unis, où l'Agence s'attend à une baisse de la production de 530.000 barils par jour (b/j) cette année.

"Des éléments montrent que les prix pourraient avoir atteint un point bas", souligne aussi l'AIE, qui précise que fin 2016, le surplus d'offre devrait être ramené à 0,2 million de barils par jour (mbj), contre encore 1,9 mbj au premier trimestre, ce qui devrait permettre d'achever le rééquilibrage en 2017.

Dans l'après-midi, la société de service pétroliers Baker Hughes a annoncé une nouvelle baisse, de 6 unités, du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, confirmant les espoirs de baisse de production dans le pays.

Enfin Bob Yawger, chez Mizuho Securities, a signalé l'impact positif des décisions prises jeudi par la Banque centrale européenne (BCE) revenant à injecter des liquidités pour stimuler l'économie: "l'argent gratuit est toujours positif pour les matières premières", a-t-il dit.

Les cours bénéficiaient en outre de l'affaiblissement du dollar face à l'euro après les annonces de la BCE: les échanges étant libellés en billets vert, tout recul du dollar bénéficie en effet aux acheteurs munis d'autres devises.

Les Bourses profitaient également des décisions de la BCE vendredi, et "pour le marché du pétrole, la hausse du prix des actions conforte l'optimisme du côté de la demande", a noté de son côté Tim Evans, chez Citi.

chr/are

BAKER HUGHES