NOUVELLES
11/03/2016 10:34 EST | Actualisé 12/03/2017 00:12 EST

Le gouvernement pourrait réviser sa réforme de l'enseignement de l'histoire

MONTRÉAL — Le ministre de l'Éducation ouvre la porte à une éventuelle révision du nouveau programme d'enseignement de l'histoire du Québec et du Canada au secondaire, actuellement «testé» dans quelques écoles.

De passage à Montréal vendredi, Sébastien Proulx a indiqué que le nouveau programme, obligatoire, tiendrait compte de toutes les communautés culturelles qui ont fait le Québec.

Certains Anglo-Québécois estiment que le nouveau programme fait peu de cas de la contribution des non-francophones à l'histoire de la province.

Selon certains Anglophones, ce programme minimise la création de la fédération canadienne et dépeint les Québécois comme un peuple monolithique d'Européens en perpétuels conflits avec le Canada anglais.

Le ministre Proulx a indiqué que son gouvernement prendrait bonne note des commentaires des enseignants, des élèves et des groupes d'intérêts au moment de la rédaction de la version finale du cursus.

Des projets pilotes se déroulent dans quelques écoles secondaires et le gouvernement espère que le nouveau programme sera enseigné en septembre dans tout le réseau.