NOUVELLES
11/03/2016 06:53 EST | Actualisé 12/03/2017 00:12 EST

La Banque Royale réduit ses prédictions de PIB en raison du prix du pétrole

TORONTO — La Banque Royale du Canada affirme que le faible prix du baril de pétrole va rendre l'année 2016 plus difficile que prévu pour l'économie canadienne.

La banque a réduit ses prédictions de croissance du produit intérieur brut de l'année pour la situer à 1,7 pour cent.

Cela est en baisse de sa projection, faite en décembre, de 2,2 pour cent pour l'année.

RBC continue de croire que la croissance économique du Canada sera renforcée par de fortes dépenses des consommateurs, plus d'exportation et par les projets de relance économique du gouvernement fédéral.

Mais elle dit que le prix du baril de pétrole était plus bas qu'estimé plus tôt cette année et qu'il va avoir un impact sur les investissements d'affaires.

Les dernières prévisions économiques trimestrielles estiment que le prix du pétrole brut West Texas Intermediate sera de 40 $ US cette année — 12 $ de moins que lors de ses projections faites en décembre.

La Banque Royale réduit aussi son estimé du prix du baril de pétrole pour 2017 de 62 $ à 57 $.