NOUVELLES
11/03/2016 05:41 EST | Actualisé 12/03/2017 00:12 EST

Canada: chômage en hausse à 7,3%, 2.300 emplois perdus en février

L'économie canadienne a perdu 2.300 emplois en février, avec une nouvelle détérioration dans les provinces pétrolières, poussant le taux de chômage à 7,3%, une première en trois ans, contre 7,2% en janvier, a annoncé vendredi l'institut de la statistique.

Les analystes s'attendaient plutôt à la création de 10.000 emplois en février, avec un taux de chômage stable à 7,2%.

Cette dégradation de la situation de l'emploi au Canada, alors que la population active était en légère hausse, s'explique par un recul du travail à temps plein (-51.800) compensé en partie seulement par l'emploi à temps partiel (+49.500).

Les réductions de poste ont été les plus prononcées dans la santé et l'assistance sociale, l'enseignement et les ressources naturelles.

À l'inverse, le secteur du BTP a embauché, comme celui des services aux entreprises et l'agriculture.

L'emploi a progressé chez les hommes de plus de 55 ans (+18.000 par rapport à janvier), tandis qu'il a été stable chez les femmes de cette tranche d'âge. Le chômage a progressé de 0,6% chez les 25-54 ans, tous sexes confondus, a par ailleurs relevé Statistique Canada.

Cinquième producteur mondial de pétrole, le Canada continue d'être pénalisé lourdement par la chute des cours du brut. Les deux provinces productrices, l'Alberta (ouest) et la Saskatchewan (centre) ont respectivement perdu 21.000 et 7.800 emplois en février. Le taux de chômage s'y est fixé à 7,9% en Alberta, en hausse d'un demi-point par rapport à janvier, et à 5,9% en Saskatchewan, en hausse de 0,3%.

Hormis un léger recul de 0,3 point, à 14,1%, à Terre-Neuve-et-Labrador, sur le littoral atlantique, aucune province n'a enregistré de repli notable du chômage.

Coeurs démographiques et économiques du Canada, le Québec et l'Ontario (est) ont ainsi enregistré un taux de chômage stable, à 7,6% et 6,8%.

sab/sha