BIEN-ÊTRE
11/03/2016 08:53 EST

Bkind: la douceur en petit pots

Courtoisie

Ce qui a commencé comme un simple passe-temps est devenu une compagnie en bonne et due forme pour Marilyne Bouchard, la tête et les mains derrière Bkind, une compagnie québécoise de soins du corps véganes et naturels.

« Ça a commencé quand j’étais au secondaire, j’utilisais beaucoup de produits Lush, de trucs non testés sur les animaux, c'était important pour moi », lance d’emblée Marilyne quand on lui demande de retracer les origines de son entreprise. Celle qui soutient avoir commencé « vraiment DIY, sur Pinterest, comme tout le monde » s’est vite prise de passion pour la fabrication de produits pour le corps. « À un certain point, ça devient comme de la cuisine, tu finis par ne plus regarder la recette. Tu fais avec beaucoup d’essais-erreurs, surtout beaucoup d’erreurs », rigole-t-elle.



« À force de faire des produits et d’en donner à Noël à mes parents et mes amis, mon chum n’arrêtait pas de me dire de me lancer en affaires », soutient la jeune femme au sourire contagieux. Elle a fini par l’écouter et depuis deux ans, elle roule sa bosse avec Bkind, tout en continuant à travailler en pharmaceutique le jour, aboutissement d’un baccalauréat et d’une maîtrise en microbiologie. « Je ne suis pas allée en microbio pour faire des crèmes, mais je me rends compte que c’est très utile, assure l’entrepreneure. Je sais comment bien faire les choses sans utiliser de produits chimiques. »

Des produits naturels, sans étiquette

Le côté naturel et sans cruauté de ses produits est cher au cœur de Marilyne, qui est végétarienne depuis 6 ans. « Je fais beaucoup ma part au quotidien, mais il ne faut pas devenir fou, j’en fais assez, mais moi je ne mettrais pas quelque chose d’animal sur moi », affirme la jeune femme de 27 ans. Son activisme, elle le vit, mais n’entend pas capitaliser là-dessus. Elle souhaite plutôt encourager la discussion sur le sujet. « Il y a beaucoup de monde, dans les événements, qui ne savent pas ce qu'est être végane ou les produits véganes. Si ça peut permettre à certaines personnes de réfléchir là-dessus, c’est tant mieux », indique celle qui se décrit comme une allergique aux étiquettes.



La composition des produits qu’elle confectionne occupe aussi une grande place dans le cœur de Marilyne, qui brasse encore tous ses produits seule. « Chaque ingrédient que je mets, il y a un but, insiste la jeune femme. Chaque composant est choisi pour ses propriétés. »

Elle fait d’ailleurs attention à éviter de mettre de l’eau dans sa gamme de produits, qui contient autant des crèmes que des exfoliants ou des huiles. « C’est souvent le premier ingrédient et ça prend toute la place, alors les gens paient pour rien. Il y a plein de bactéries dans l’eau en plus, donc ça me permet de ne pas utiliser de produits chimiques de conservation. L’eau assèche la peau en plus, donc mes produits sont très concentrés », constate-t-elle.

Tous les petits pots sont d'ailleurs accompagnés d'une description de leurs propriétés, en plus d'une liste détaillée des ingrédients. Chez Bkind, pas de secret. « Je fais des crèmes parce que je suis hippie et j’adore les animaux », résume la créatrice. Tout simplement.

Galerie photo Les produits Bkind Voyez les images

» Abonnez-vous à l'infolettre quotidienne du HuffPost Québec Style

Abonnez-vous à HuffPost Québec Style sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Style sur Twitter