NOUVELLES
11/03/2016 13:17 EST | Actualisé 12/03/2017 00:12 EST

Argentine/fuite de cyanure : amende de 9,3 M USD pour le Canadien Barrick

Le groupe minier canadien Barrick Gold a annoncé vendredi avoir écopé d'une amende de 9,3 millions de dollars en Argentine, après une fuite de cyanure dans une mine d'or de la province de San Juan (ouest).

Près de six mois après cette fuite, qui a pollué trois rivières, un juge provincial a lancé une procédure judiciaire contre neuf cadres de l'entreprise et les autorités minières locales lui ont imposé une amende de plus de 145 millions de pesos (environ 9,3 millions de dollars), a informé le groupe.

"Nous regrettons profondément cet incident et espérons, à partir de maintenant, rétablir une relation de confiance avec la communauté, la province de San Juan et l'Argentine", a affirmé Barrick Gold dans un communiqué.

La fuite d'une solution cyanurée était survenue le 12 septembre dernier dans la mine d'or et d'argent de Veladero, à 370 km au nord-ouest de la capitale de San Juan et à 4.000 mètres d'altitude, sur les contreforts des Andes.

Le groupe canadien a reconnu, sous la pression de la communauté locale, le déversement d'un million de litres de cyanure dans l'environnement, après avoir affirmé dans un premier temps que la quantité n'était que de 224.000 litres.

Il a toutefois souligné vendredi que toutes ses mesures "ont montré que l'incident n'a entraîné aucun risque pour la santé des personnes ou de l'environnement".

Les résultats des analyses menées par Barrick Gold coïncident avec ceux d'autres études commandées par les autorités nationales et locales.

Le juge de la province de San Juan, Pablo Oritja, affirme pourtant, dans un document annonçant l'ouverture d'une procédure judiciaire, que dans trois rivières près de la mine ont été décelées "des concentrations suffisantes en cyanure et mercure pour affirmer qu'elles ont été polluées".

L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace a elle réclamé la fermeture immédiate de la mine de Veladero, le coordinateur de la campagne des glaciers, Gonzalo Strano, estimant que "les autorités ont l'opportunité historique d'appliquer la loi correctement et de fermer un projet nocif pour l'environnement".

En service depuis 2005 et employant 3.800 personnes, la mine produit de l'or et de l'argent. En 2013, elle a produit 640.000 onces d'or, d'après l'exploitant.

pb/lm/ka/lpt