NOUVELLES
11/03/2016 04:03 EST | Actualisé 12/03/2017 00:12 EST

Algérie: l'armée annonce avoir tué trois islamistes armés

Trois islamistes armés ont été tués jeudi soir par l'armée algérienne près d'El Oued, à plus de 600 km au sud-est d'Alger, a annoncé vendredi le ministère de la Défense.

Les trois hommes ont trouvé la mort lors d'une "opération de l'armée le 10 mars 2016 à 21H00 (20H00 GMT) à Guemar", une commune de la wilaya (préfecture) d'El Oued, située à environ 80 km de la frontière tunisienne, selon le communiqué du ministère.

Les trois hommes ont été identifiés comme "A. Kamel dit Abderahmane qui a rallié, en 1994, les groupes terroristes dans le sud-est du pays, C.Thamer dit El Abbes et A. Abdelhak", selon la même source.

Six systèmes de missiles anti-aériens "stinger", vingt pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, trois lance-roquettes RPG-7, deux fusils mitrailleurs RPK, deux fusils à lunettes, deux pistolets automatiques et seize roquettes pour RPG-7 ont notamment été récupérés au cours de cette opération.

En 2015, l'armée algérienne a tué ou arrêté "157 terroristes dont 10 commandants", selon le ministère.

Malgré l'adoption en 2005 d'une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la guerre civile qui a fait 200.000 morts pendant la "décennie noire", des groupes armés islamistes restent actifs en Algérie et visent principalement les forces de sécurité.

Son voisin tunisien est confrontée depuis sa révolution en 2011 à l'essor d'une mouvance jihadiste responsable de la mort de dizaines de policiers et de soldats ainsi que de touristes.

L'Algérie comme la Tunisie ont ces derniers mois exprimé leur inquiétude à propos de la Libye, pays avec lequel ils partagent une frontière et où le chaos a permis l'essor du groupe jihadiste Etat islamique.

amb/nbz