NOUVELLES
10/03/2016 10:34 EST | Actualisé 11/03/2017 00:12 EST

Offre de Davie: le PM de N.-É. s'inquiète du contrat de navires promis à Irving

HALIFAX — Le premier ministre de Nouvelle-Écosse espère qu'Ottawa respectera ses engagements et confiera comme prévu aux chantiers navals Irving la construction des nouveaux navires militaires.

La Presse Canadienne indiquait mercredi que le Chantier Davie, de Lévis, au Québec, avait déposé à la fin de février une offre non sollicitée pour la construction de quatre brise-glaces et deux navires polyvalents de la Garde côtière — un contrat pouvant valoir jusqu'à un milliard de dollars.

Or, le gouvernement conservateur avait déjà annoncé, dans le cadre de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale, qu'il confierait la construction de ces navires civils au chantier Seaspan, de Vancouver. Le contrat de construction des navires militaires — notamment la nouvelle flotte de frégates — doit quant à lui être confié aux chantiers navals Irving, en Nouvelle-Écosse.

Le premier ministre Stephen McNeil espère que les libéraux respecteront les engagements du précédent gouvernement fédéral. Il s'est dit surpris par cette offre non sollicitée de Davie, une manoeuvre qu'il qualifie d'«étrange».

Les chantiers navals Irving, à Halifax, détiennent un contrat ferme pour construire jusqu'à six nouveaux patrouilleurs arctiques. Par contre, le contrat final n'est toujours pas signé pour la construction d'une quinzaine de nouvelles frégates militaires.

Selon le premier ministre McNeil, Ottawa devrait indiquer clairement à la Davie qu'il entend respecter ses engagements déjà annoncés dans la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale: les contrats civils à Vancouver et les contrats militaires en Nouvelle-Écosse.