NOUVELLES
10/03/2016 08:01 EST | Actualisé 11/03/2017 00:12 EST

L'achat de Safeway par Sobeys entraîne une perte de 1,36 milliard $ pour Empire

STELLARTON, N.-É. — La société derrière la chaîne d'épiceries Sobeys a réduit la valeur de ses activités dans l'ouest du pays, principalement celle de la chaîne Safeway, ce qui l'a forcé à afficher une perte de 1,36 milliard $ pour son plus récent trimestre.

Empire a indiqué que la perte était largement attribuable à un ajustement à la valeur à long terme des activités de la bannière Safeway, qui s'avère plus faible que précédemment estimé.

Sobeys a allongé 5,8 milliards $ US pour racheter les actifs canadiens de Safeway en 2013, ce qui a fortement augmenté sa présence dans une partie du pays où la société néo-écossaise était relativement discrète par rapport aux autres régions.

En excluant la dépréciation et certains autres éléments, Empire (TSX:EMP.A) a affiché un bénéfice ajusté de 82,5 millions $ pour son troisième trimestre — en baisse de 36,1 pour cent par rapport à celui de 118,6 millions $ de la même période l'an dernier.

La perte nette par action s'est établie à 5,03 $, ce qui tient compte d'une dépréciation d'amortissement de 1,59 milliard $ lié à l'acquisition de Safeway.

Après ajustements, Empire affiche un bénéfice par action de 30 cents pour la période de 13 semaines close le 30 janvier.

Un an plus tôt, Empire avait engrangé un bénéfice net de 123,6 millions $, soit 45 cents par action, et un bénéfice ajusté de 118,6 millions $, ou 43 cents par action.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 86,7 millions $ au plus récent trimestre, à 6,03 milliards $, en regard de celui de 5,94 millions $ réalisé un an plus tôt. Cette croissance était essentiellement attribuable à l'inflation des aliments et à l'acquisition de Coop Atlantique.

«Les difficultés que nous avons rencontrées au premier semestre de l'exercice 2016 en lien avec à l'intégration des activités de Safeway se sont intensifiées au troisième trimestre», a déclaré dans un communiqué le président et chef de la direction d'Empire, Marc Poulin.

Les ventes des activités de l'Ouest canadien et de la bannière Safeway se sont érodées, surtout en Alberta et en Saskatchewan, victimes du contexte économique difficile, a poursuivi M. Poulin.

Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, M. Poulin a indiqué qu'une nouvelle équipe de gestion pour les activités de l'ouest du pays serait mise en place d'ici la fin de l'exercice financier actuel, en avril.

Entre autres choses, Sobeys a eu de la difficulté à faire accepter ses produits de marque privée par les clients de Safeway.

La réaction des consommateurs à une campagne de promotion initiée à la fin janvier a été décevante initialement, selon le directeur financier François Vimard, mais M. Poulin a ajouté que la société s'attendait à ce que cette initiative porte fruit avec le temps.