NOUVELLES
10/03/2016 05:59 EST | Actualisé 11/03/2017 00:12 EST

Isolement préventif pour détenus: l'enquêteur correctionnel veut une réforme

OTTAWA — Le gouvernement doit procéder à une réforme législative pour encadrer le recours à l'isolement préventif, selon l'enquêteur correctionnel du Canada, Howard Sapers.

Service correctionnel du Canada doit interdire le recours à l'isolement pour les détenus atteints de troubles mentaux, imposer des limites à la période d'isolement et cesser d'y avoir recours comme solution de rechange, recommande l'enquêteur dans un rapport déposé au Parlement jeudi.

Le bureau de l'enquêteur croit que «de petits ajustements mineurs ne suffisent pas» et qu'il «est nécessaire de réformer en profondeur le cadre régissant l'isolement préventif».

Le recours à cette pratique devrait se faire «avec parcimonie» et «uniquement lorsque toutes les autres options ont été épuisées», a indiqué M. Sapers en conférence de presse.

Le rapport de l'enquêteur souligne également que la situation des Autochtones ayant des démêlés avec la justice demeurait troublante.

Entre 2005 et 2015, la population carcérale autochtone a augmenté de 50 pour cent, comparativement à 10 pour cent pour la population générale, précise-t-on dans le rapport.