NOUVELLES
10/03/2016 06:01 EST | Actualisé 10/03/2016 07:38 EST

Corée du Nord : Kim Jong-Un ordonne de nouveaux essais nucléaires

ED JONES via Getty Images
TO GO WITH Oly-2012-PRK,FEATURE(FILES) This file photo taken on April 15, 2012 shows North Korean leader Kim Jong-Un saluting as he watches a military parade to mark 100 years since the birth of the country's founder and his grandfather, Kim Il-Sung, in Pyongyang. He lacks the toned physique of an Olympian but 'dear respected' leader Kim Jong-Un will be the inspiration when North Korea's athletes go for gold at the London Olympics. North Korea are aiming for a record number of medals in London in what would be a timely boost for Kim, the new face of the country's ruling dynasty and its all-pervasive personality cult. AFP PHOTO / FILES / Ed Jones (Photo credit should read Ed Jones/AFP/GettyImages)

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a ordonné de procéder à de nouveaux essais pour tester les têtes nucléaires miniaturisées mises au point, selon lui, par les scientifiques de son pays, a annoncé vendredi l'agence officielle de presse KCNA.

A l'occasion d'un tir de missile balistique auquel il assistait jeudi, Kim Jong-un a souligné l'importance d'effectuer "davantage d'essais nucléaires pour évaluer la puissance destructrice des têtes nucléaires nouvellement fabriquées" par la Corée du Nord, selon KCNA.

Mercredi, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un avait assuré que son pays avait réussi à miniaturiser des têtes nucléaires pouvant être placées sur un missile balistique, créant ainsi une "vraie" dissuasion nucléaire, avait rapporté KCNA.

Le journal du parti unique au pouvoir, Rodong Sinmum, avait publié en une une photographie de M. Kim posant devant un objet sphérique métallique, censé être une des têtes en question.

Selon KCNA, les tirs de missiles balistiques à courte portée de jeudi, qui ont franchi chacun 500 kilomètres avant de s'abîmer en mer Orientale, aussi nommée mer du Japon, faisaient partie d'un exercice de contre-attaque nucléaire pour se défendre de forces armées invasives.

Cet exercice était clairement une réaction aux manoeuvres conjointes menées par les forces sud-coréennes et américaines qui ont débuté lundi, les plus importantes jamais organisées dans la péninsule coréenne, auxquelles Pyongyang avait menacé de répliquer par des frappes nucléaires "à l'aveugle".

Ces exercices annuels entre les deux alliés aggravent systématiquement les tensions entre le Nord et le Sud.

En regardant l'exercice, Kim Jong-un a réitéré une menace de mener une attaque nucléaire immédiate si les manoeuvres conjointes "va-t-en-guerre" de la Corée du Sud et des Etats-Unis devaient porter atteinte à ne serait-ce "qu'un seul arbre ou un brin d'herbe" sur le sol nord-coréen.

Galerie photo L'imposante parade militaire en Corée du Nord pour les 70 ans du parti unique Voyez les images