NOUVELLES
10/03/2016 04:05 EST | Actualisé 11/03/2017 00:12 EST

Bahreïn: lourdes peines de prison pour des manifestants

Un tribunal à Bahreïn a condamné jeudi trois personnes à la perpétuité et une quatrième à 15 ans de prison pour avoir tiré sur un autobus et l'avoir incendié lors d'une manifestation dans un village chiite, a indiqué le procureur Ahmed al-Hammadi.

Le royaume de Bahreïn, dirigé par une dynastie sunnite, est le théâtre de violences sporadiques depuis la répression en 2011 d'un mouvement de contestation de la majorité chiite qui réclame des réformes politiques et une véritable monarchie constitutionnelle.

Les condamnations de jeudi sont liées à des incidents en novembre 2014 dans le village de Sanabis où les quatre accusés ont brûlé des pneus pour bloquer une route vers la capitale Manama, a indiqué M. Hammadi dans une déclaration relayée par l'agence bahreïnie BNA.

Ils ont intercepté un autobus, l'ont incendié et ont ouvert le feu en direction du chauffeur "avec l'intention de le tuer, ainsi que ceux qui se trouvaient à bord", a encore affirmé le procureur.

Aucune victime n'avait été signalée.

Bahreïn est un proche allié des Etats-Unis qui ont installé le siège de leur Ve Flotte dans ce royaume voisin de l'Arabie saoudite.

Les autorités de Manama attribuent régulièrement les violences à des "terroristes" qui bénéficient selon elles de la "complicité" de l'Iran.

Le pouvoir nie toute discrimination envers les chiites. De nombreux opposants sont emprisonnés à Bahreïn.

lyn/ras/nbz