POLITIQUE
09/03/2016 11:38 EST | Actualisé 09/03/2016 12:40 EST

La Fédération canadienne des contribuables dénonce le «bien-être social» corporatif de Bombardier

OTTAWA – La grogne s’intensifie à l’endroit de Bombardier, alors qu’une aide financière du gouvernement Trudeau se fait toujours attendre.

L’aile québécoise de la Fédération canadienne des contribuables (FCC) a donné de coup d’envoi à une nouvelle campagne publicitaire à la station de radio FM93 à Québec qui vise à dénoncer le « bien-être social pour les entreprises milliardaires ».

« Les contribuables québécois ont déjà payé une fois avec l’aide financière de 1,3 milliard de dollars de Québec, il est inacceptable de leur demander de payer une deuxième fois avec leurs impôts fédéraux », a dénoncé Carl Vallée, directeur de la FCC pour le Québec.

Il suggère au fédéral de cesser ce « vieux réflexe » de se tourner vers l’argent des contribuables à toutes les fois que l’entreprise va mal. Bombardier a reçu 3,8 milliards de dollars de différents paliers gouvernementaux depuis 50 ans.

« Est-ce que c’est une solution qui fonctionne? Visiblement pas, parce que ça fait longtemps qu’ils reçoivent de l’argent et ça fait longtemps que l’entreprise se porte mal. Il va falloir revisiter cet espèce de cercle vicieux », ajoute Carl Vallée en entrevue.

Le mois dernier, la FCC a décerné un prix citron à Bombardier « pour un demi-siècle passé à siphonner les fonds publics ».

Maxime Bernier s’essaie

Les conservateurs ont présenté une motion au comité de l’industrie, mardi en fin d’après-midi, afin de faire comparaître la haute direction de Bombardier à Ottawa. Les libéraux fédéraux l’ont finalement rejetée à la suite d’un débat animé.

Le député de Beauce, Maxime Bernier, disait vouloir avoir l’heure juste quant à un possible sauvetage fédéral de l’entreprise, qui demande 1,3 milliard de dollars au gouvernement Trudeau pour la CSeries.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, maintient que la CSeries de Bombardier est un « excellent » produit et que les gens vont s’en apercevoir dans le marché.

Ottawa n’a pas encore confirmé s’il allait accorder le même montant que Québec pour aider Bombardier.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La CSeries de Bombardier Voyez les images