NOUVELLES
08/03/2016 10:21 EST | Actualisé 09/03/2017 00:12 EST

Une entente sur le méthane est en préparation alors que Trudeau va à Washington

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau semble être sur le point de récolter les bénéfices du travail préparatoire fait par le précédent gouvernement conservateur en matière de climat lorsqu'il se rendra à Washington pour une visite d'État cette semaine.

L'envoyé spécial de la Maison-Blanche sur le climat dit que des ententes bilatérales pour réduire le méthane et le noir de carbone sont en préparation alors que M. Trudeau va rencontrer le président Barack Obama mercredi et jeudi.

Les Américains ont pris le relais de la présidence du Conseil de l'Arctique — un poste détenu par le Canada lors des deux dernières années — et affirment qu'ils vont continuer de faire pression pour la réduction des émissions de méthane extrêmement nocives des activités pétrolières et gazières, qui ont plus d'effets de réchauffement climatique que le dioxyde de carbone.

L'envoyé de la Maison-Blanche Todd Stern a déclaré lors d'un point de presse à Washington que l'objectif était de réduire les émissions de méthane de 40 à 45 pour cent en-dessous des niveaux de 2012 d'ici 2025 dans les secteurs du gaz et du pétrole.

Le noir de carbone, créé par la combustion des combustibles fossiles comme le diesel, est aussi un problème dans l'Arctique identifié par le gouvernement conservateur en raison des propriétés réchauffantes de la suie sur la neige.

M. Stern a eu des éloges pour le nouveau gouvernement libéral du Canada, affirmant que la relation entre les deux voisins nord-américains au sujet du climat s'est grandement améliorée depuis la dernière élection fédérale d'octobre et que le Canada a fait «une impression très positive» lors de la dernière conférence de Paris sur le climat.