NOUVELLES
08/03/2016 09:28 EST | Actualisé 09/03/2017 00:12 EST

RDC : deux morts dans des affrontements autour d'une mine d'or (officiel)

Deux personnes ont été tuées dans le nord-est de la République démocratique du Congo lors d'affrontements entre forces de l'ordre et orpailleurs artisanaux qui revendiquent un accès à une importante concession aurifère exploitée par une société sud-africaine, a-t-on appris mardi de source officielle.

"Une personne a été tuée hier (lundi), on a enregistré un autre mort aujourd'hui et quelques blessés par balles à Durba", cité de plus de 200.000 habitants dans le territoire de Watsa, a déclaré à l'AFP Célestin Bondomiso, commissaire spécial de la province du Haut-Uélé, confirmant les propos d'un habitant.

Les affrontements ont lieu entre la police et des mineurs artisanaux, qui réclament l'accès à certaines aires de la concession de la société Kibali Gold Mine, a expliqué M. Bondomiso, joint par téléphone à partir de Kinshasa.

"Nous venons de dépêcher un renfort de la police pour mater ce mouvement qui ressemble à une rébellion naissante (...), nous avons demandé à l'armée de rester vigilante", a-t-il ajouté.nifet

Dans un rapport publié début octobre, la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et l'ONG néerlandaise PAX avaient demandé à Kibali Goldmines de créer une zone d'exploitation spéciale pour les "creuseurs" (mineurs clandestins) afin d'éviter les tensions qui parfois dégénèrent en manifestations violentes.

Contactée par l'AFP, la direction de Kibali Goldmines en RDC n'a pas souhaité faire de commentaire.

Kibali est une société commune aux multinationales sud-africaines Rangold Resources et AngloGold Ashanti. Elle a commencé ses activités en septembre 2013, donnant un coup de fouet à une production industrielle d'or alors embryonnaire en RDC après près de vingt ans d'inactivité.

Pour les besoins de ses activités, des habitants ont été déplacés puis relogés. Les orpailleurs qui exploitaient clandestinement la concession Kibali avant l'arrivée de l'entrepris ont été expulsés, et les tensions sont fréquentes depuis lors.

Dans leur rapport d'octobre, PAX et la Cenco reprochaient aux pouvoirs locaux d'utiliser "trop souvent la force dans leurs tentatives de garantir la sécurité des opérations de KibaliGold".

Le sous-sol congolais est très riche en minerais : or, cuivre, cobalt, diamant, uranium et cassitérite.

Mais, le pays reste l'un des moins développés au monde selon l'indice du développement humain de l'ONU, et sa partie orientale est déstabilisée depuis plus de 20 ans par des conflits armés.

Selon Rangold Resources, la production de Kibali, l'une des plus grandes mines d'or d'Afrique, devrait dépasser en 2016 les 17 tonnes sorties de la mine(soit environ 70% de la production légale d'or du pays).

mbb/bmb/mj/sba