NOUVELLES
08/03/2016 03:50 EST | Actualisé 09/03/2017 00:12 EST

Les commanditaires larguent Sharapova

Moins de 24 heures après avoir annoncé qu'elle avait échoué à un test antidopage, Maria Sharapova paie déjà chèrement son erreur avec la défection de trois de ses commanditaires principaux.

La WTA n'a pas encore annoncé de sanction à l'encontre de Sharapova, mais ses commanditaires n'ont pas attendu pour se désister.

Le manufacturier d'articles de sport Nike, l'horloger suisse Tag Heuer et le constructeur automobile allemand Porsche ont déjà annoncé qu'ils suspendaient leur partenariat avec Sharapova.

« Nous sommes attristés et surpris de la nouvelle à propos de Maria Sharapova. Nous avons décidé de suspendre notre partenariat avec Maria pendant que l'enquête suit son cours. Nous continuerons de suivre la situation », a indiqué Nike par voie de communiqué.

Même son de cloche de la part de Tag Heuer. « Tag Heuer était sous contrat avec Maria Sharapova jusqu'au 31 décembre 2015. Nous étions actuellement en discussion pour prolonger notre collaboration. Compte tenu des circonstances, la marque horlogère suisse suspend ces négociations, et a décidé de ne pas renouveler son contrat avec Mme Sharapova. »

Chez Porsche, on est guère plus entiché à l'idée d'être associée à Sharapova pour le moment.

« On regrette la nouvelle concernant Maria Sharapova. On a décidé de suspendre les activités prévues jusqu'à ce que de plus amples informations soient connues pour nous permettre d'analyser la situation », a indiqué le contructeur allemand dans un communiqué.

Ces décisions pourraient avoir d'importantes répercussions financières pour la Russe, qui empochait annuellement près de 30 millions de dollars en commandites, selon le magazine Forbes.