NOUVELLES
08/03/2016 05:35 EST | Actualisé 09/03/2017 00:12 EST

France : engouement exceptionnel pour le concours de la police, lié au choc des attentats

Le concours pour entrer dans la police francaise, programmé jeudi, a enregistré un nombre record de candidatures, un engouement en partie lié aux attentats jihadistes de Paris le 13 novembre 2015 qui ont provoqué l'envie de "servir le pays".

Pas moins de 35.663 candidats plancheront pour 2.800 places environ, soit 42% de dossiers de plus que lors du concours annuel de septembre 2015.

Ce concours a été ajouté cette année à la date habituelle de septembre pour concrétiser les promesses faites par le gouvernement socialiste de renforcer les effectifs des forces de l'ordre après les attentats de janvier et novembre 2015.

L'engouement pour la police au lendemain des tueries jihadistes (147 morts au total) s'est aussi traduit par un doublement du nombre de visites sur le site internet de la police et d'appels sur son numéro vert de recrutement.

Dans leurs courriers de motivation, les candidats mettent en avant l'idée de "servir son pays et protéger la population", de "contribuer à la sécurité du pays", de "devenir agent de renseignement" ou d'"intégrer une unité d'intervention".

"Ils nous parlent beaucoup des attentats", explique à l'AFP Camille Chaize, adjointe au chef du service d'information et de communication de la police nationale. "Ce côté +valeurs républicaines+ abordé dans les courriers, on ne le connaissait pas auparavant", ajoute-t-elle.

Certains mettent malgré en tout en garde contre la seule motivation post-attentats.

"Policier, c'est une vocation qui ne dépend pas de l'actualité", juge Alexia, 27 ans, qui a réussi le concours en septembre 2015. "L'actualité ne fait pas la vocation", abonde son camarade de promotion Max, 38 ans.

"Il ne faut pas réagir sous le coup de l'émotion. La police ce n'est pas que les attentats, elle offre une multitude de situations. Il ne faut pas entrer dans ce métier uniquement pour lutter contre le terrorisme. Il faut vraiment réfléchir", conseille-t-il.

kap/tmo/blb/mct